• L’humanité effondrée et la société ébranlée par un petit machin

    Moustapha Dahleb, écrivain tchadien, est l’auteur de ce texte fort. Il exerce,  sous le nom de Hassan Mahamat Idriss, comme Docteur en Sciences de Gestion économiste et Directeur de HMI Consulting. Formateur de Cadres Dirigeants d’Entreprises et des Institutions Internationales, il dispose d’une bonne grille de lecture des enjeux internationaux induits par la mondialisation.  

    Lire la suite
  • Sous la neige, les violettes

    Ùnterem Schnee stacke Vejelettle (les violettes se cachent sous la neige © S. Morgenthaler Les violettes ont dû s’étonner du manteau blanc qui les a revêtues le 20 mars 2018, pour l’arrivée du printemps. Elles avaient éclos une semaine plus tôt, sous mon cerisier. Leur venue m’a fait croire que le printemps était en route.

    Lire la suite
  • muscari

    Le muscari regarde passer le Rhin

    C’était en mars 2015.  Je revenais du Rhin. Je m’y étais promenée. Malgré la bise vive soufflant du nord, la nature sortait, fringante, de son sommeil d’hiver. Sur une berge j’ai vu fleurir ce muscari. Son bleu-violet profond et ses petites grappes de clochettes bleues sont un ravissement pour les yeux. On l’appelle aussi “jacinthe

    Lire la suite
  • Chatons de saule

    Wiedekatzle En pédalant le long de l’Ill, je n’ai pas résisté au plaisir de m’arrêter pour photographier ces chatons de saule. Leur nom alsacien, Wiedekatzle, traduction littérale de « chatons de saule », sonne avec douceur à l’oreille. Leurs inflorescences au duvet d’abord gris nacré, avec une petite coque brune à la base, se sont entrouvertes pour

    Lire la suite
  • prunellier

    Le long des prunelliers en fleurs

    En ce printemps étrange où le temps est suspendu, la nature suit son programme d’éclosion comme si de rien n’était. Les prunelliers posent dans le paysage de gros bouquets de mariés . On l’appelle “Schleh” en alsacien. Ces fleurs se transformeront à l’automne en baies bleues qui donnent un alcool prisé. J’ai repensé à un

    Lire la suite
  • Jonquille, les formes parfaites

    En alsacien on les appelle Oschterglocke, ce qui signifie les cloches de Pâques. On les désigne de la même façon en allemand : Osterglocken. La jonquille appartient au genre Narcissus, c’est pourquoi certains l’appellent le “narcisse jaune” ou le “narcisse trompette”. Et c’est vrai qu’elle revêt un côté trompette avec son tube central dentelé en

    Lire la suite
  • Les chants d’oiseaux, une symphonie

    Il faudrait toujours écouter les oiseaux. Ne pas seulement les entendre. Mais, toutes affaires cessantes, tendre l’oreille au moindre pépiement. Ce n’était pas évident en ville,  mais depuis le confinement, cela est possible et apparaissait les premiers jours comme une anomalie. Tiens, se dit-on, les oiseaux sont de retour, ils nous envahissent. En fait, ils

    Lire la suite
  • Forsythia, tu as les couleurs de Pâques

    Il est étonnant cet arbuste aux couleurs de Pâques qui fait venir d’abord les fleurs, qui voit se couvrir allègrement ses branches nues, et ensuite seulement, vers la fin de la floraison, ses feuilles apparaissent, comme autant de petites langues d’un vert vif. Avec ses cascades de fleur couleur jaune d’or, le forsythia est un

    Lire la suite
  • Des agneaux de Pâques comme s’il en pleuvait

    Quelle belle tablée d’agneaux en biscuit ! C’est Annick Klein de Benfeld qui m’a envoyé la photo de l’impressionnante production qu’elle réalise chaque année et dont on ne voit sur la photo qu’une partie. C’est du fait maison, précise t’elle, pour maintenir nos traditions et offrir à la famille et aux amis. Il est vrai

    Lire la suite
  • Jacinthe au parfum enivrant

    Jacinthe d’un bleu si beau qu’il en est irréel © S. Morgenthaler Les jacinthes pointent généralement leur minois pour la Saint-Joseph, du moins au jardin. À l’intérieur on peut les faire fleurir lorsqu’on le souhaite : il suffit de placer le bulbe dans la terre ou sur un lit de cailloux et un peu d’eau.

    Lire la suite

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>