Les crocus rient au jardin

Oh ! Déjà là ? Les crocus ont jailli du sol.

Il a suffi de ces températures adoucies pour que les crocus ouvrent leurs pétales mauves et révèlent leur pistil orangé.

Les crocus sont un peu les colchiques du printemps.

Ils se ressemblent, j’en conviens,  mais avec une différence de taille : le crocus n’est pas toxique contrairement à son cousin le colchique qui fleurit en automne.

Ma soeur m’a envoyé ce message :

« Les petites pousses
des crocus verts
percent le ventre
de leur mère
la terre
et pointent
leurs petits doigts
ailes de libellules
vers la lumière ».

Le pistil séché donne le safran. Le safran ne provient que d’une des 90 espèces de crocus qui existent, de l’espèce nommée crocus sativus.

Si vous voulez fabriquer du safran, sachez qu’il faut approximativement 150 fleurs pour obtenir 1 gramme de safran sec.

Je crois que je vais me contenter de croquer les crocus avec les yeux.

Savez-vous qu’il existe un créateur de safran en Alsace, à Saint-Hippolyte ?

Il s’appelle Hervé Barbisan et, avec l’équipe de Safran du Château, il vous initiera à l’art de fabriquer du safran et à l’art de le consommer.

Savez-vous  qu’il existe aussi le crocus d’automne ? Il est moins connu en Alsace et fleurit en jaune à la fin de l’été.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>