• Une haie : le meilleur des nids

    Il y a un mois  je vous narrais les amours du couple de cygnes qui fait son nid à l’entrée du Château de l’Ile d’Ostwald. Je vous ai aussi montré à l’aide d’une photo la belle couleur bleu pâle de leurs quatre oeufs que j’avais réussi à photographier durant le court instant où la maman

    Lire la suite
  • Fleurs de pêcher

    Comment passer à côté d’une telle beauté sans s’y arrêter un instant et sans en être bouleversé ? La fleur de pêcher est une perfection d’épure, de douceur et d’harmonie. Les fleurs perdront bientôt leurs pétales pour se transformer en fruits parfumées. J’espère que la récolte sera abondante. Je m’imagine déjà ramasser les pêches blanches

    Lire la suite
  • Je ramène ma fraise

    Je « ramène ma fraise » pour vous montrer une fraise qui sort de l’ordinaire. Je l’ai trouvée chez Jean-Michel Obrecht, le maraîcher de Handschuheim. Il venait de cueillir les fraises. Elles diffusaient un arôme irrésistible. J’en ai dégustée une partie sans sucre car elles en contenaient suffisamment. J’ai transformé une grande partie en confiture. De la masse de

    Lire la suite
  • Comment le Palais du Rhin a failli être rasé

    Strasbourg a sollicité en 2016  l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO de la Neustadt, l’extension urbaine réalisée à la fin du XIXe siècle. Et ce n’est que justice, tant cet ensemble situé entre le Palais du Rhin et le Palais universitaire est esthétique. Petite parenthèse : ce qui fait débat en ce printemps 2017, c’est la vente

    Lire la suite
  • Connaissez-vous cette plante de grand-mère ?

    Cette plante s’appelle aspidistra, elle est de la famille des liliacées. C’est la seule plante verte qui figurait dans notre maison durant mon enfance. D’ailleurs au village, d’une maison à l’autre on la retrouvait. On l’appelle « Metzjerkrüt » en alsacien, ce qui signifie la plante des bouchers car elle garnissait autrefois les vitrines des bouchers. De

    Lire la suite
  • Muguet

    Maïglöeckle , les clochettes de mai. Le mot alsacien pour muguet chante en moi comme une ritournelle d’enfant. Nous cherchions du muguet autour de la ruine du château du Grand Geroldseck. Nous courrions à perdre haleine avec le vif espoir de d’en trouver, si possible avec des clochettes ouvertes. C’est douce émotion de fixer ces clochettes d’un

    Lire la suite
  • Je vote pour le lilas

    Je fonds chaque année pour le lilas. Il n’a pas besoin d’argumentaire pour me séduire : sa fleur et son parfum suffisent pour me rallier à sa cause. Je l’aime quelle que soit sa couleur, qu’elle soit blanche, mauve clair, ou violet foncé. J’aime aussi le lilas pour la jolie façon qu’avait Maman de le

    Lire la suite
  • Maman couve et Papa veille

    Les oeufs de cygne, quinze jours avant l’éclosion. Chaque année un coule de cygne fait son nid au même endroit,  à l’entrée de l’hôtel-restaurant Château de l’Ile, là où il y a le plus grand nombre de passages journaliers, en bordure de la piste cyclable qui longe l’Ill. J’ai eu la chance de passer à

    Lire la suite
  • Alliaire : de l’ail sans ail

    L’alliaire officinale est à cueillir en avril. Egalement appelée herbe à ail, elle a le goût de l’ail sans en avoir  le désagrément : après l’avoir mangé, il n’y a pas de persistance de goût d’ail sur le palais. Pour les amoureux assoiffés d’embrassades elle est idéale car sans inconvénient pour l’haleine. Les Alsaciens l’appellent Läuchele, ce

    Lire la suite
  • Des agneaux de Pâques comme s’il en pleuvait

    Quelle belle tablée d’agneaux en biscuit ! C’est Annick Klein de Benfeld qui m’a envoyé la photo de l’impressionnante production qu’elle réalise chaque année et dont on ne voit sur la photo qu’une partie. C’est du fait maison, précise t’elle, pour maintenir nos traditions et offrir à la famille et aux amis. Il est vrai

    Lire la suite

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>