Sirop de fleurs de sureau de Nadine Ball

Nadine Ball ne manque jamais de réaliser ce sirop lorsque le sureau est en fleurs en mai et juin.
Elle le conserve durant l’année qui suit et s’en sert pour parfumer desserts et boissons, notamment pour mettre quelques gouttes dans un verre de crémant.

Fleurs de sureau macérées dans le sirop avec jus et tranches de citron © Nadine Ball

Cuisson du sirop qui sera versé sur les fleurs de sureau mélangées au jus et au tranches de citron © Nadine Ball
Le sirop chaud est versé sur les fleurs de sureau mélangées au jus et au tranches de citron © Nadine Ball

pour environ 4 litres de sirop

  • 25 belles ombelles de fleurs de sureau
  • 5 citrons bio (dont 3 seront pressés et 2 coupés en rondelles)
  • 1,5 l eau
  • 2 kg de sucre

Vous pouvez , pour des raisons d’hygiène, laver les ombelles de fleurs de sureau. Mais les anciens recommandent de ne pas les laver. Ainsi, le pollen qui apporte un parfum à la fleur, est préservé et rendra le sirop plus parfumé.

A l’aide de ciseaux, coupez les fleurs dans un grand récipient, ôtes-en les tiges. Ajoutez les 2 citrons coupés en rondelles et le jus des 3 citrons pressés.
Dans une casserole, faites bouillir l’eau avec le sucre, puis versez ce mélange bouillant sur les fleurs mélangées aux citrons.

Laissez macérer pendant 3 jours.

Après ces trois jours de macération, passez le tout  à la passoire (Nadine désigne cette opération par le terme “Zippez”).

Portez à ébullition une nouvelle fois le liquide obtenu. Dès que l’ébullition est atteinte, arrêtez la cuisson.

C’est prêt, laissez refroidir puis mettez le sirop en bouteilles.

Dégustez ce sirop en l’ajoutant à une verre de crémant.
Vous obtiendrez un kir royal vraiment original !

Du sirop de sureau prêt pour l’année à venir © Nadine Ball
Le sirop sert à parfumer desserts et boissons. Il est très bon mélangé à de l’eau ou bien pour faire un “kir royal” en l’ajoutant à du crémant d’Alsace © Nadine Ball
Ombelles de fleur de sureau lavées et libérées des tiges : un parfum délicat © Nadine Ball

Vous êtes nombreux à me rappeler que l’on peut aussi faire de la liqueur de fleurs de sureau, tout comme de la confiture, du sirop et de la liqueur faits avec les baies lorsqu’elles sont mûres. Vous me rappeler aussi fprt justement que l’on peut parfumer le vin blanc avec des fleurs de sureau ou avec un peu de sirop.

Vous me rappelez aussi que l’on peut avec ce sirop faire “l’apéritif Hugo”, fait avec ces ingrédients :

  • 5 cl de vin pétillant (de préférence du Prosecco, du Champagne ou du crémant,… )
  • 10 cl d’eau gazeuse
  • 3 cl de liqueur de fleur de sureau
  • 1 rondelle de citron vert
  • 3 à 4 feuilles de menthe fraîche

Vous trouverez la recette précise sous ce lien.

Pour info, vous trouverez sur mon site, sous ces liens, des recettes de :

Agathe Deiber précise ceci en allemand : mit den Beeren kann man einen Sirop kochen ,dann in Flaschen abfüllen und später mit etwas Wasser verdünnen,da kann man manche Kilos verlieren, habe es selber schon eine Kur damit gemacht, lässt sich gut trinken und löscht den Durst und den heiß Hunger.
Cela signifie : avec les baies, vous pouvez faire cuire un sirop, à conserver dans des bouteilles et à diluer ensuite avec de l’eau. Avec ce sirop, vous pouvez perdre quelques kilos, j’ai moi-même fait une cure. Ce sirop se boit agréablement, il calme la soif et la faim.

Charlotte Lapp conseille cette originalité : déposez des fleurs sur une tarte flambée, juste avant sortie du feu ou de suite à la sortie. Ça vaut le coup !
La linguiste Danielle Crévenat-Werner parfume ainsi ses tartes flambées et fait le bonheur des siens.

Nadine Montagnon précise qu’elle a fait pour la première fois du o-isrop de lfeurs de sureau, que la famille a adoré et qu’elle adore et qu’elle testera la confiture avec les fruits aussi.

Solange Soulard précise que pour la conservation elle rajoute 50 g d acide citrique (qu’elle achète en pharmacie). Elle ajoute : ma soeur en a retrouvé de 2019…en parfait état….

 

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>