• Tomi Ungerer : les photos inédites de Christophe Huber

    J’aime lorsque la vie tricote ses mailles de rencontres inattendues. Après la publication sur mon site de ma Lettre à Tomi Ungerer,  j’eus la surpise de recevoir une photo inédite de Tomi Ungerer que m’envoyait Christophe Huber. Ce journaliste rédacteur pour Arte, coordinateur pour les reportages européens Arte Regards, précisait qu’il avait eu l’occasion de

    Lire la suite
  • Des morilles dans le jardin : l’exquise surprise

    La belle aventure arriva à ma voisine Anne Oberlé. Quelques morilles du jardin d’Anne © Simone Morgenthaler Parmi les feuilles mortes qui jonchaient son jardin de fleurs, elles devina des taches sombres qu’elle n’identifia pas de suite car elles se mêlaient au brun des feuilles desséchées. Beauté divine ! Il s’agit  bien de morilles, nombreuses

    Lire la suite
  • lilas rose

    Je vote pour le lilas

    Je fonds chaque année pour le lilas. Il n’a pas besoin d’argumentaire pour me séduire : sa fleur et son parfum suffisent pour me rallier à sa cause. Je l’aime quelle que soit sa couleur, qu’elle soit blanche, mauve clair, ou violet foncé. J’aime aussi le lilas pour la jolie façon qu’avait Maman de le

    Lire la suite
  • Maman couve et Papa veille

    Les oeufs de cygne, quinze jours avant l’éclosion. Chaque année un coule de cygne fait son nid au même endroit,  à l’entrée de l’hôtel-restaurant Château de l’Ile, là où il y a le plus grand nombre de passages journaliers, en bordure de la piste cyclable qui longe l’Ill. J’ai eu la chance de passer à

    Lire la suite
  • Alliaire : de l’ail sans ail

    L’alliaire officinale est à cueillir en avril. Egalement appelée herbe à ail, elle a le goût de l’ail sans en avoir  le désagrément : après l’avoir mangé, il n’y a pas de persistance de goût d’ail sur le palais. Pour les amoureux assoiffés d’embrassades elle est idéale car sans inconvénient pour l’haleine. Les Alsaciens l’appellent Läuchele, ce

    Lire la suite
  • Oeufs de cygne couvés

    Le couple de cygne a refait son nid à l’entrée du Château de l’Ile d’Ostwald, là où il y a le plus grand nombre de passages journaliers, en bordure de la piste cyclable qui longe l’Ill. La maman a quitté le nid quelques instants pour se dégourdir les pattes. J’en ai profité pour photographier la

    Lire la suite
  • Au coeur de la tulipe, la vie se féconde

    Les tulipes inondent avril de leurs couleurs si vives. Avez-vous déjà plongé votre regard dans une tulipe ? Elle contient en son coeur ce lieu intime où se déroule la reproduction. Petite leçon de choses : l’organe mâle chez la fleur porte un nom féminin, à savoir l’étamine. L’organe femelle porte quant à lui un

    Lire la suite
  • Gousses de glycine

    Un pépiement d’oiseau, un rayon de soleil, une température adoucie, et déjà on a envie de saisir un sécateur pour débarrasser le jardin des relents d’hiver. En taillant la glycine, j’ai vu qu’elle m’avait donné de grandes gousses veloutées, douces comme la peau de pêche. Elles contiennent les graines qui feront naître d‘autres glycines. Tout

    Lire la suite
  • Charles Lemmel, un amoureux de Blosmüsik

    Charles Lemmel de Wingen-sur-Moder, trompettiste, musicien dans l’âme, dirigeait l’ensemble Alsatia d’Alteckendorf, avec lequel ce passionné de Blosmüsik mettait une ambiance du tonnerre. J’ai la chance d’avoir l’oreille absolue, aimait-il dire. Je rejoue aisément un morceau une seule fois entendu. Au premier plan, Charles Lemmel avec l’ensemble Alsatia d’Alteckendorf le 10 avril 2011 jouant sur

    Lire la suite

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>