Gousses de glycine

Un pépiement d’oiseau, un rayon de soleil, une température adoucie, et déjà on a envie de saisir un sécateur pour débarrasser le jardin des relents d’hiver. En taillant la glycine, j’ai vu qu’elle m’avait donné de grandes gousses veloutées, douces comme la peau de pêche.

Elles contiennent les graines qui feront naître d‘autres glycines.

Tout est renaissance.

Tout est cycle.

Les graines sont rondes et plates, de couleur caramel, mouchetées de marron, de la taille d’un centime. Je suis tentée de les semer, mais les bébés glycine ne donneront les premières fleurs que dans dix ou quinze ans.

Où serons-nous alors et que serons-nous devenus ?

Dans l’immédiat, j’espère que la glycine adulte aura une floraison généreuse.

Déjà je devine ses boutons floraux.

Déjà je me réjouis à l’idée de ses longues grappes mauve, au parfum de violette avec une note miellée et poudrée.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>