• Au coeur de la tulipe, la vie se féconde

    Les tulipes inondent avril de leurs couleurs si vives. Avez-vous déjà plongé votre regard dans une tulipe ? Elle contient en son coeur ce lieu intime où se déroule la reproduction. Petite leçon de choses : l’organe mâle chez la fleur porte un nom féminin, à savoir l’étamine. L’organe femelle porte quant à lui un

    Lire la suite
  • Passerelle sur le Rhin

    La passerelle Mimram, entre Kehl et Strasbourg, était enneigée et glissante en cette mi-janvier. Elle était presque déserte. Un cycliste et un piéton s’y étaient engagés. Ce fut plaisante impression de traverser le fleuve, surplombé par un ciel de traîne avec ces brumes qui voilaient l’horizon. Le lit du géant traverse la Suisse, le Lichtenstein,

    Lire la suite
  • Bébé sapin

    C’est un bébé sapin photographié près de la ruine du Geroldseck, qui porte son regard sur l’étendue neigeuse qui l’entoure. Il a à peine trois centimètres et il se sent grand, même s’il est infiniment petit par rapport aux sapins centenaires qui le surplombent. Il a l’espoir de surmonter les obstacles pour devenir grand à son

    Lire la suite
  • Rose de Noël

    Il y a trois jours, la fleur était encore fermée et puis les températures anormalement douces de ce mois de décembre 2015 l’ont fait épanouir à grande vitesse. Voici ma princesse des neiges, la fleur qui s’appelle “rose de Noël” alors qu’elle ne ressemble en rien à la rose et qu’elle ne fait pas partie

    Lire la suite
  • Roses de décembre

    Dans mon jardin, j’ai trouvé ces roses de décembre. Elles ont résisté aux premières gelées. Le rosier s’appelle “fée des neiges” ou “Iceberg”. Il a donné des brassées de fleurs blanches durant l’été et l’automne. Et voilà qu’à l’approche de Noël -et peut-être des premiers flocons-, ses roses cessent d’avoir la blancheur de la neige et

    Lire la suite
  • Le Geroldseck pour désaltérer les yeux

    Les images violentes qui nous ont inondées ce 13 novembre 2015 nous font prendre conscience de la barbarie de l’époque. On est pris de sentiments mêlés de compassion pour les victimes et leurs proches, de rage, de révolte face à des actes si inhumains et contre lesquels les solutions sont dures à trouver. Je pactisais

    Lire la suite
  • Plus haut que les nuages

    Au village de Haegen, le brouillard semblait tenace. On oublie parfois que, plus en hauteur, le soleil règne sans partage. Lorsque mon village est dans le brouillard, je sais que celui de La Hoube est au soleil. Ce village est le plus haut situé de Moselle. Il est à 3 heures de marche du mien.

    Lire la suite
  • Été indien dit “Altwiewersommer”

    C’est une douceur exceptionnelle, déroutante qui baigne l’Alsace depuis quelques jours. La forêt est flamboyante et rarement les frondaisons ont affiché des couleurs d’un jaune et d’un rouge aussi marqués. A croire que des cascades d’or et de cuivre se sont déversées sur les arbres. Rarement les feuilles ont tenu si longtemps aux arbres :

    Lire la suite
  • Oeillets d’Inde et pétunias, des vestiges de l’été

    Ces fleurs d’été ont vécu leur belle vie. Normal pour des annuelles qui ne vivent qu’un an. La fatigue s’empare d’elles mais elles donnent quelques derniers soubresauts. Vers la Toussaint, il est temps de préparer autour de la maison le décor pour l’hiver. Il faut remiser les fleurs de l’été. C’est ce mélange pétunias et oeillets d’Inde qui

    Lire la suite
  • Si ce n’est pas le bonheur, ça lui ressemble

    J’ai cueilli en cette fin août les premières pommes , les hâtives,  qui sont à point à l’époque des moissons. Je ne voudrais pour rien au monde manquer ce rendez-vous avec le pommier : la joie d’être sur une échelle, de voir de haut la vie s’égrener à travers les feuilles, de renverser la tête

    Lire la suite

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>