Crêpes aux pommes de Brigitte Moog

Apfelkiechle

Découvrez également cette recette sur On cuisine ensemble avec France Bleu Elsass 

par  Simone Morgenthaler le mercredi 15 février 2017

Crêpe aux pommes dite Apfelkiechel © Brigitte Moog

 

Brigitte Moog aime ces crêpes épaisses parfumées aux pommes coupées en dés, nommées “Apfelkiechle” qu’elle appréciait déjà dans son enfance à Schleithal lorsqu’elle pouvait les déguster tièdes à la sortie de l’école.

Brigitte Moog, qui tenait autrefois un restaurant , travaille aujourd’hui comme conseillère culinaire. Son fils, Thomas Koebel, est le chef du restaurant « Secrets des grands express » (au Musée du chocolat) à Geispolsheim. Comme présidente du Groupement du Théâtre du Rhin (‘s Dialekttheater im Elsass) qui promeut le théâtre amateur, dialectal et francophone, elle s’investit pour la défense de la langue et de la culture alsaciennes.

pour environ 20 portions

  • ½ litre de lait
  • 4 œufs
  • 200 à 230 g de farine
  • 1c à c rase de sel
  • 4 pommes (dites de cuisson, style Gala, Jonagored, Jonagold, Golden)
  • 1 dl d’huile de tournesol (pour la cuisson)

Notez que la pâte peut déjà être préparée la veille.

Battez les œufs, le lait et le sel afin d’obtenir une masse bien homogène

Ajoutez la farine et battez pour obtenir un appareil bien homogène.

Laissez reposer une heure au minimum.

Epluchez et coupez les pommes en petits dés.

Après le temps de repos de la pâte, ajoutez les pommes et mélangez.

Pour la cuisson, faites chauffer de l’huile dans une poêle : le fond peut être rempli sur une hauteur d’environ 1 cm.

Prélevez une petite louche ou une grande cuillère de l’appareil et déposez la portion dans l’huile chaude. Posez d’autres portions selon la taille de la poêle.

Laissez dorer et, lorsqu’il n’y a plus de trace de pâte liquide sur la galette, retournez chacune et mettez un couvercle afin de permettre que ces dernières gonflent.

Dégustez ces galettes tièdes : c’est là qu’elles sont les meilleures.

Elles sont appréciées au goûter, en dessert ou au petit-déjeuner.

Certains les servent en accompagnement d’une soupe pour un repas rustique souvent apprécié autrefois le vendredi.

Brigitte se souvient que sa tante réalisait également ces crêpes en été avec des myrtilles.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>