Tzatziki de Jean-Michel Obrecht

Tzatziki © Getty

Découvrez également cette recette sur On cuisine ensemble avec France Bleu Elsass du mardi 26 juillet 2016

Cette recette très simple, d’origine grecque, est un régal en entrée, avec des grillades ou du poisson. Idéale pour l’été , elle est aussi appréciée tout au long de l’année.

Dégustez le tzatziki bien frais tel quel avec une tranche de pain, ou en accompagnement de grillades de viandes ou de poisson, ou nappez-en des pommes de terre cuites sur braises. Servez-le aussi à l’apéritif sur du pain grillé, des crackers ou des bretzels fraîches.

pour 6 personnes

  • 1 grand concombre (ou 2 moyens)
  • 1 kg de fromage blanc (ou 8 yaourts nature -au bifidus ou bulgares-)
  • 2 à 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • le jus d’1 citron ou 1 c à soupe de vinaigre
  • 1 à 2 gousses d’ail haché
  • sel et poivre
  • 2 cuillerées à soupe d’herbes aromatiques ciselées (ciboulette, menthe, aneth ou coriandre)

Épluchez et râpez le concombre en rondelles fines, salez-le et disposez-le dans une passoire pour lui permettre de s’égoutter. Laissez-le dégorger pendant 1 heure environ (ou plus). Le concombre est composé de 94 % d’eau. Vous pouvez encore en extraire si vous le souhaitez en pressant les rondelles dans vos mains.

Dans un saladier, mélangez le concombre avec le fromage blanc (ou les yaourts) avec l’huile d’olive, le vinaigre, le poivre et l’ail haché.

Ajoutez l’herbe aromatique choisie : ciboulette, menthe, aneth ou coriandre.

Mettez au frais au moins 2 heures, rectifiez l’assaisonnement et servez.

Dégustez seul, avec du pain ou en accompagnement de salades, de crudités, de grillades de viandes ou de poissons.

Le conseil de Jean-Michel

Le concombre, pauvre en calories, présente parfois l’inconvénient d’être indigeste. On recommande de laisser la peau qui contient la pepsine, une substance qui aide à digérer.

Toutefois, laisser la peau ne convient que pour les concombres dits de Hollande. Ceux qui poussent en pleine terre ont une peau épaisse qu’il faut retirer, et il est bien sûr exclu de laisser la peau des concombres épineux pour réaliser un tzatziki.

De faire dégorger le concombre dans le sel n’améliorerait pas sa digestibilité. Mais ce qui le rend plus digeste, c’est d’ôter les graines centrales à l’aide d’une cuillère, ou de choisir les variétés hollandaises qui ne contiennent pas de graines.

Vos avis et conseils suite à la publication de cette recette


Zoi Theodossiou Kettela
, d’origine grecque et qui vit en Alsace dans le Sundgau,  précise que la recette serait pour elle parfaite sans le vinaigre et le citron. Elle ajoute : “Le tzaziki se déguste excellemment bien avec les grillades mais aussi en dips pour tremper les légumes crus à l’apéro comme les carottes et le céleri détaillés en bâtonnets ou les petits bouquets de chou-fleur ainsi que les sticks et bretzels secs. Elle ajoute : “En Grèce il fait partie des mezzés. On le retrouve souvent en accompagnement de fritures (poissons) mais aussi des rondelles d’aubergines (dégorgées) roulées dans la farine et frites. En tant qu’amoureuse de l’Alsace,  il m’arrive d’utiliser le fromage blanc aux herbes (dit Bibbeleskas) pour mon tzaziki”.

Anne-Marie Glabedakis-Calderara précise ceci : “Ici, en Grèce, on ne coupe pas le concombre en fines rondelles, mais on le râpe sur la râpe à gros trous. Pour le reste des ingrédients, tout est juste, mais moi je ne mets pas de vinaigre”.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>