Tarte aux quetsches minimaliste de Danielle Crévenat-Werner

Dis isch de Quetschekùche wie isch am liebschte hàb, dit Danielle Crévenat-Werner. La linguiste très attachée à l’Alsace, à sa culture et à sa langue, est aussi une passionnée de saveurs. Elle apprécie que ces saveurs soient tranchées, intenses, non noyées dans des ajouts.

Ainsi sa tarte aux quetsches est faite sans sucre, sans flan et avec une pâte allégée en beurre. Et elle remporte les suffrages de ceux qui aiment les mets minimalistes aux saveurs intenses.

pour une tarte d’environ 28 cm de diamètre

pour la pâte
  • 250 g de farine
  • 80 à 100 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • un peu d’eau
pour la garniture
  • 1 kg de quetsches bien mûres
  • de la cannelle selon goût
  • du sucre si nécessaire

Préparez la pâte en mélangeant les différents ingrédients. Laissez-la reposer pendant 30 minutes au moins.
Etalez la pâte, posez-la dans le moule préalablement beurré, disposez les quetsches dénoyautées en cercles concentriques dessus.

Faites cuire à four chaud pendant une demi-heure environ et, en sortant la tarte du four, saupoudrez-la d’un peu de cannelle  si vous en aimez le goût.

Danielle précise que son mari Jean préfère la tarte nature, sans cannelle. Aussi, elle ne saupoudre de cannelle que la moitié de la tarte.  Si on veut ajouter du sucre, faites-le à la sortie du four. Danielle, pour sa part, n’en ajoute pas.

Vous pouvez agrémenter en servant la tarte avec une boule de glace et en l’accompagnant d’un verre de gewurztraminer ou d’un vin moelleux.

Découvrez également cette recette sur France Bleu Elsass.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>