Rote Grütze Ehrhard

Rote Grütze, le dessert préféré de Dinah Faust

Ces fruits d’été en gelée constituent le dessert préféré de Dinah Faust, celui que la comédienne souhaitait voir figurer dans mon livre « A la table de Simone » (La Nuée Bleue), réalisé en collaboration avec Hubert Maetz. La recette en est extraite.

Ce dessert d’été me rappelle Berlin, ville que j’aime, où je suis née et avec laquelle je me sens en osmose dès que je la retrouve, m’a dit Dinah en 1996, lors de la rédaction du livre. Je crois fort à l’osmose. Il y a autour de ce dessert d’été des éléments chargés d’ émotion. La nappe, je l’ai brodée moi-même alors que j’étais une toute jeune fille, les pots appartenaient à Maman et elle s’en servait tous les jours pour le rituel du café au lait. 

Pour cette photo de “Rote Grütze”, Josiane Weyrich, la styliste du livre “À la table de Simone”, a réuni les objets appartenant à Dinah Faust. L’affiche du “Barabli” est signée par l’artiste André Wenger © Marcel Ehrhard

La comédienne reconnait qu’elle a eu une enfance merveilleuse auprès de des parents extraordinaires, Johanna de Cologne et Céleste de Soulzmatt, qui lui ont ouvert tous les horizons artistiques. Après Berlin, j’ai grandi à Paris jusqu’à 13 ans. Dès 8 ans, mes parents m’ont emmenée à l’opéra. A 12 ans j’avais vu la Walkyrie et je connaissais tous les grands peintres du Louvre. Quelle chance ! Maman dessinait, et surtout elle était tellement comique ! Nous nous déguisions souvent avec des rideaux ou de petits riens. Que de fous rires ! Je garde de cette complicité des souvenirs attendris.

Munie de ce bagage affectif et culturel, Dinah a laissé éclore ses aptitudes artistiques, comme speakerine et comédienne dans la troupe radiophonique de Radio-Strasbourg et au Conservatoire de Strasbourg où elle obtint le premier prix de diction et le premier prix de comédie.

Devenue la compagne de Germain Muller et la force vive du cabaret Barabli, elle a toujours étonné par son aisance sur scène, sa capacité à jouer, à danser, à chanter, portée par une forte énergie et une justesse de ton.

Germain et moi avons porté un amour commun pour l’Alsace, sa culture, son dialecte et bien sûr pour le théâtre. Près d’un demi siècle de cabaret Barabli, quelle superbe aventure, m’a t’elle dit en 1996.

Férue en peinture et en musique, Dinah voue une admiration aux arbres qu’elle aime pour leur force ancestrale. Elle prend aussi plaisir à plonger dans sa mémoire, pour se souvenir de sa maman qui préparait souvent en été ce dessert rafraîchissant, acidulé et vitaminé, fait avec les fruits rouges de saison.

Le terme allemand Rote Grütze signifie “gruau” ou “bouillie rouge” et désigne un mélange servi froid de fruits rouges cuits et gélifiés. Il s’agit d’une spécialité du Nord de l’Allemagne,  du Schleswig-Holstein, aujourd’hui dégustée dans toute l’Allemagne et dont il existe une infinité de versions.

La maman de Dinah Faust préparait ce dessert essentiellement avec des groseilles et des framboises. Elle l’accompagnait avec une crème anglaise à la vanille. Un délice !

En Allemagne, ce dessert figure sur les cartes des restaurants et on le trouve dans les supermarchés, frais, en conserve ou surgelé. Accompagné généralement d’une crème anglaise à la vanille, mais aussi de riz au lait, fromage blanc ou de glace, ce dessert constitue un délice.

pour 8 personnes

  • 2 kg de fruits à mélanger selon goût et saison : fraises, groseilles, cassis, cerises, prunes, framboises, mûres, myrtilles etc
  • 200 g de sucre semoule
  • 1 dl d’eau
  • 21 feuilles de gélatines
  • 1 pincée de sel
  • pour parfumer, au choix : cannelle, noix de muscade, vanille, clou de girofle en poudre

Notez que vous pouvez réduire la quantité et prendre, par exemple, 500 g de fruits, 50 g de sucre, 5 feuilles de gélatine. Selon goût, vous pouvez aussi réduire la quantité de sucre.

Lavez et égouttez les fruits, portez-les doucement à ébullition avec l’eau, le sucre et les arômes choisis. Si vous souhaitez que les framboises restent entières, ajoutez-les en dernier, lorsque l’ébullition est atteinte. Laissez cuire pendant 10 à 20 secondes, arrêtez la cuisson.

Incorporez alors les feuilles de gélatine trempées au préalable pendant 5 mn dans l’eau froide.

Remuez doucement à l’aide d’une spatule en bois. Dès que la gélatine a fondu et qu’elle s’est mélangée à la masse de fruits, répartissez la préparation dans différents moules, saladiers ou coupes individuelles et laissez refroidir.

Lorsque la masse aura bien gélifié, démoulez ou laissez dans le moule, coupez des tranches ou prélevez à l’aide d’une cuillère à soupe des portions que vous disposerez sur assiette et que vous servirez avec une crème anglaise parfumée à la vanille. Vous pouvez aussi servir en accompagnement du riz au lait (dit Milchreis en allemand), du fromage blanc, ou de la glace

Ce dessert parfumé, faible en calories à l’avantage de se conserver 2 à 3 semaines au frais.

N’hésitez pas à réaliser cette recette hors été avec des fruits surgelés. Retenez aussi que lors de la cuisson, on peut ajouter un peu de vin rouge ou du vin blanc, notamment du vin moelleux comme le Monbazillac

 

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>