Montagne du Horn

Vous m’écrivez pour me transmettre des informations. Un site c’est un lieu de rencontres et d’échanges.

Je vous lis avec plaisir.

Parfois vous accompagnez vos messages de photos, comme celle-ci que m’a envoyée Robert Siegel.

La montagne du Horn à Wolxheim photographiée en décembre 2018 par Robert Siegel

Il s’agit d’une photo  de la montagne du Horn à Wolxheim. Robert Siegel est un passionné de marches  qui a créé le blog randosenfamille1.overblog,  un beau reflet de notre région par ses  textes et photos sur les randonnées effectuées.

Vous connaissez sans doute la montagne du Horn, m’écrit Robert.  J’aime m’y promener avec ma femme Dorette. Elle dégage un certain calme. Cela fait du bien avec tous les événements négatifs que vit la France en ce mois de décembre 2018.

A dire vrai, je ne me suis pas encore rendue sur cette montagne, mais cela reste dans mes prévisions. Et il me semble bien connaitre ce lieu car une viticultrice m’en a un jour parlé avec passion lors d’une émission radio.

Il s’agit de Sylvie Vogt qui présentait sur France Bleu Elsass le Domaine Laurent Vogt (certifié Bio depuis 2013) qu’elle dirige avec son mari Laurent.

Wolxheim  est un des joyaux de la “Couronne d’Or” : ce terme désigne le vignoble de Strasbourg situé dans la région de Marlenheim-Traenheim-Westhoffen.

Situé à 20 km à l’ouest de Strasbourg, Wolxheim produit des vins de qualité, notamment le riesling qui y est chouchouté.

Le village est blotti au pied de la falaise calcaire du Horn et  il produit le Grand Cru Altenberg et le Lieu-dit Rothstein, voué au riesling, et qui offre la particularité d’un sol léger de grès rouge qui produit des vins typés, aux arômes subtils et complexes.

L’historien Auguste Stoeber désignait le riesling de Wolxheim comme étant «son vin préféré ».

Sylvie Vogt évoquait précisément lors de l’émission radio le lieu-dit Rothstein qui fait référence à ces carrières de gré rose et qui est implanté en cépage riesling. Le raisin de ce lieu donne un riesling intéressant pour lequel Sylvie et Thomas aimerait obtenir un « Premier cru » (une appellation qui se situe entre « Lieu-dit » et « Grand Cru »).

Et ce village a ses des références historiques. Il fut connu dès le 17e siècle pour ses carrières de grès rose qui permirent sous Louis XIV d’initier la construction des fortifications de Strasbourg  et du Canal de la Bruche qui permettait l’acheminement des blocs de grès et des vins vers Strasbourg. C’est Vauban, le ministre-architecte de Louis XIV qui initia cette construction.

J’admire souvent la beauté du canal de la Bruche, qui ne sert plus de canal, mais de lieu de promenade,  que ce soit à pied ou à vélo, (une piste cyclable le longe).

Le canal offre des paysages de grande beauté. Il est un refuge pour les canards, les oiseaux, les iris sauvages. Les cigognes se promènent sur les prairies qui le longent.

J’imagine parfois l’animation qui y régnait lorsque vins et blocs de grès rose y circulaient par voie d’eau.

J’aimerais voir, entendre,  à quoi ressemblait ce canal du temps de Vauban.
Saisir le temps d’une minute l’ambiance du lieu d’antan.

Une minute, juste une minute.

Je sais que cela est impossible.

Mais il fait bon rêver.

Liebling, tout est permis quand on rêve. C’est du moins la chanson qui le dit.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>