Le mimosa : la couleur poussin de janvier

J’aime, mimosa,  ton jaune lumineux, ton duvet fragile qui se rétracte dès qu’on te rentre  au chaud.

Et j’aimerais enfouir mon visage dans ton parfum miellé, avant d’éternuer comme un chat par l’effet de ton pollen.

En janvier, le duvet jaune du mimosa s’associe au duvet blanc du givre.

Et tous deux rendent l’atmosphère aérienne et féérique.

Je n’ai pas résisté à la couleur vive du mimosa, à ses petites boules duveteuses couleur poussin.

Est-il possible que la nature produise une fleur si rayonnante ?

Fallait-il l’intercession d’une fée pour faire surgir cette avalanche de lumière en notre mois gris, aux jours encore courts ?

La marchande de fleurs le vendait à l’étal à Strasbourg en ce début janvier.

Son panonceau précisait : “Mimosa de Mandelieu”.

Le mimosa est la fleur officielle de Mandelieu-la-Napoule, ville qui se trouve dans les Alpes Maritimes, non loin de Cannes.

Le mimosa vient du soleil de la riviera. Il ne pousserait guère en Alsace.

On ne sait pas toujours que le mimosa s’appelle aussi acacia, et que la dénomination que nous donnons à l’acacia, l’arbre qui fleurit en belles grappes blanches à partir d’avril, est en fait fausse. L’arbre que l’on appelle à tort d’acacia s’appelle en fait “robinier faux-acacias”.

Le mot mimosa vient du grec mimos qui signifie « imiter ». Ce terme fait allusion aux feuilles de certaines espèces de mimosa qui sont tactiles et ultra-sensibles : elles se contractent dès qu’on les effleure. C’est notamment le cas du Mimosa Pudica, appelé également Mimosa Sensitive qui replie ses feuilles rapidement dès qu’on le touche, mimant ainsi une réaction d’un animal. Juste pour berner son monde.

La senteur florale du mimosa, miellée et poudrée, est bienvenue.

Dans le langage des fleurs, le mimosa est l’emblème de l’amitié, de la sécurité et de la certitude.

Je vous souhaite une année placée sous ces trois pôles, donc placée sous les meilleurs augures.

Alles Güete zum neje Johr !
Bliewe gsund un munter
No ware Ihr hundert
Un kenne bis dert de Mimosa bewundere !
!

Bonne année !
Restez frais et alerte,
vous atteindrez la centaine
Et pourrez, d’ici là, admirer le mimosa !

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>