pivoines Isabelle Kohler

Les pivoines sont des roses de Pentecôte en alsacien

Pivoines photographiées dans un jardin de Salenthal © Isabelle Kohler

Les pivoines nommées Pfingschtrose en alsacien (c’est-à-dire roses de Pentecôte) ou Gichtrose offrent une magnifique floraison.

Il arrive qu’à Pentecôte elles soient encore en boutons ou déjà fanées, car cette fête découle de celle de Pâques. Elle a par conséquent une amplitude de programmation de près d’un mois.

J’aime cette fleur présente dans les jardins de curés et de grand-mères.

J’aime le découpé de ses feuilles.

Je trouve craquant le bouton gros et rond qu’elles offrent au regard, avant l’éclosion, livrant sur la calotte, un fragment de la couleur à venir.

Dans mon jardin d’enfance, elles sont rouges bordeaux et ont des pétales satinés. C’est la couleur la plus traditionnelle. Elles ont un inconvénient : elles sont sans parfum.

J’ai aussi des pivoines roses qui sont très parfumées, qui diffusent un parfum exquis de rose citronnée.

Les pivoines blanches sont, elles également, souvent délicieusement odorantes.

Pivoine “Paeonia suffruticosa” © Simone Morgenthaler

Il y a aussi les  pivoines arbustives, comme celle-ci en jaune, nommée “Paeonia suffruticosa” de la Bambouseraie   que j’ai photographiée à la Bambouseraie d’Anduze dans le Gard. J’aime laisser mon regard se perdre dans ce jaune clair lumineux et dans la beauté de ses étamines.

Rouge bordeaux, rose, blanche ou jaune ? Quelle teinte préférer ?

J’ai résolu l’équation : j’aime toutes les pivoines quelle qu’en soit la teinte.

Belles fêtes de Pentecôte !

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>