Galettes des rois de Marguerite Woerlé

Ìn de Marguerite ìhri Dreikenisküeche

Découvrez également cette recette sur ON CUISINE ENSEMBLE AVEC FRANCE BLEU ELSASS

Du lundi au vendredi à 10h05

Galettes des rois © Getty, Marielle Bruno n°:606745465
Diffusion du vendredi 28 décembre 2018

Marguerite Woerlé confirme que la galette qui continue à remporter les suffrages est celle à la frangipane. Elle propose aussi en option une version à la compote de pommes.

N’oubliez pas de cacher la fève dans la galette avant de la recouvrir  pour tirer les rois. La personne qui l’obtiendra deviendra reine ou roi de la journée. Elle aura le droit de porter une couronne de fantaisie

La gérante de la boulangerie Woerlé à Strasbourg accorde une grande importance aux fèves dont elle propose une grande variété en sa boulangerie Woerlé, la boulangerie strasbourgeoise qui deviendra centenaire en 2019.
Marguerite Woerlé s’adonne dans son temps libre à sa passion de l’opérette. Elle est la présidente de l’association Opéra Piano  qui s’occupe de chant lyrique et de création de spectacles d’opérette dans la région. A ce titre elle prépare pour mars 2019 l’opéra-bouffe  de Jacques Offenbach, la Grande Duchesse de Gerolstein, qui sera jouée les 15, 16 et 17 mars 2019 au Préau à Oberhausbergen. Elle en assurera les costumes et la mise en scène.

pour  une galette pour 8 personnes (d’environ 28 cm de diamètre)

pour la pâte
  • 2  pâtes feuilletés abaissées et prêtes à l’emploi
pour la version avec frangipane
  • 125 g de beurre mou
  • 125 g de poudre d’amandes blanches
  • 125 g de sucre glace
  • 10 g de farine
  • 2 œufs
pour la version à la compote de pommes
  • 500 g de pommes
  • 125 g de sucre en poudre
  • 1 gousse de vanille, ou 1 sachet de sucre vanillé, ou 1 cuillerée à café de cannelle
pour la dorure
  • 1 jaune d’œuf  (ou l’oeuf entier)
  • 1 cuillerée à café de lait (ou de crème ou de café)

Pour la réalisation de la frangipane, mélangez le beurre, les amandes, le sucre et la farine. Dès l’obtention d’une pate homogène incorporez les œufs au fur et à mesure.

Pour la réalisation de la compote de pommes, épluchez les pommes, coupez-les en quartiers. Faites-les cuire à couvert avec le sucre et le parfum retenu (vanille ou cannelle). Lorsque les pommes sont cuites, Marguerite estime inutile de passer ou de mixer la compote : elle aime sentir la texture d’une compote non mixée.

Etalez une des abaisses de pâte feuilletée sur la tôle ou le moule.

Répartissez la frangipane (ou la compote de pommes) sur la pâte feuilletée en laissant environ 2 à 3 cm de libre au bord, que vous humidifierez à l’eau à l’aide d’un pinceau.

Posez la fève.

Recouvrez avec l’autre abaisse de pâte feuilletée et pincez les bords des deux abaisses afin qu’elles soient bien soudées.  Dessinez des motifs à l’aide de la pointe d’un couteau, selon votre envie, par exemple des pétales de fleur ou autres.

A l’aide d’un pinceau badigeonnez la partie supérieure de la galette avec la dorure faite à partir du jaune d’œuf additionné d’un peu de lait, de crème ou de café.

Enfournez dans le four préchauffé à 240° (th. 8) pendant 10 mn et baisser la température à 180° (th. 6) et continuez la cuisson pendant 20mn.

Servez tiède.

Accompagnez d’une boisson chaude ou d’un verre de vin d’Alsace en vendanges tardives ou en sélection de grains nobles. Marguerite, qui a une préférence « pour les bulles », retiendra un crémant ou un champagne.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>