Galettes de viande

Fleischkiechle

Galettes de viande © Illustration Lul

Voici un petit plat exquis qu’aimait réaliser le chef Ernest Wieser. Il utilisait indifféremment des viandes crues ou des restes de viandes cuites, l’idéal étant d’avoir des reste de pot-au-feu.

pour 6 personnes

  • 800 g de porc cru haché
  • 200 à 300 g de viande de pot-au-feu déjà cuite (ou de restes d’une autre viande cuite comme du veau, du poulet ou de l’agneau)
  • 100 g de lard cuit (de préférence non fumé)
  • 100 à 150 g de pain trempées dans du lait
  • 2 gros oignons hachés
  • Fines herbes hachées : persil, ciboulette, sarriette fraîche, ou sauge fraîche
  • 2 oeufs
  • sel, poivre du moulin et noix
    de muscade râpée
  • 1 dl d’huile

Faites passer les différentes viandes dans un hachoir. Faites blondir, voire brunir l’oignon dans le beurre (certains préfèrent ajouter l’oignon cru mais Ernest préférait la version de l’oignon revenue).

Egouttez le pain en le pressant légèrement pour en extraire une partie de lait (le pain peut en rester imbibé).

Assaisonnez de sel, poivre du moulin et avec la noix de muscade râpée.

Mélangez en ajoutant les oeufs ainsi que les fines herbes.

N’hésitez pas à ajouter de la sauge fraîche : elle pousse à profusion dans nos jardins; utilisez de préférence les petites feuilles tendres qui poussent au haut du plant de sauge et ciselez-les.

Formez des galettes pas trop épaisses de 1 à 1,5 cm d’épaisseur environ afin qu’elles deviennent plus aisément croustillantes et faites-les revenir dans l’huile de chaque côté.

Servez-les accompagnées d’une salade de pommes de terre tiède et d’une salade verte. Des pommes de terre braisées (dites Gebradeldi Grumbeere) constitueront aussi un mariage heureux.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>