Wiedekatzle, les chatons de saule

Un des plus beaux mots de la langue alsacienne selon moi est le mot Wiedekatzle qui désigne les chatons de saule.

L’hiver est à peine remisé et tu n’oses pas encore croire au miracle du printemps, à cette exubérance qui fait naître du vert tous azimuts et qui, près de la rivière, fait surgir les chatons de saule. Ils sortent de leur coque en ovale duveteux et rapidement deviennent vaporeux. Ils  affichent un jaune si bienveillant que tu voudrais les serrer entre tes paumes jusqu’à les étouffer d’amour. Tu le fais parfois, en cachette, tu les meules dans tes poings avec un sentiment d’amour et de colère mêlé. Tu ne comprends pas d’où vient cette envie de faire mal à ce que tu aimes trop fort.

Extraits du livre Les saisons de mon enfance de Simone Morgenthaler (Editions La Nuée Bleue)

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>