dambedei saint nicolas mannele allemands

Voici les “Dambedei” du Pays de Bade

Les “Dambedei” d’Allemagne ressemblent aux “Mannele” d’Alsace mais ils sont offerts aux enfants dès la Saint-Martin (le 11 novembre)  et pendant la période de l’Avent  © Simone Morgenthaler

En Alsace, la tradition des Saint-Nicolas, petits bonshommes en pâte briochée avec des raisins secs qui figurent les yeux, est fortement ancrée  le 6 décembre. On les trouve chez le boulanger sitôt la Toussaint passée. Chez nos voisins allemands, au Pays de Bade, les Saint Nicolas sont appelés Dambedei ou Dampedei.

Ceux que j’ai photographiés proviennent  de la Bäckerei Eckerle,  le boulanger de Steinbach près de Baden Baden.

Ils sont connus sous ce nom dans la région de Karlsruhe et dans tout le pays de Bade.

Les Dampedei sont en pâte briochée faite à la levure de bière et sont généralement décorés de raisins secs qui figurent les yeux et le nez, parfois aussi le  boutonnage.

Il arrive aussi qu’ils soient saupoudrés de sucre.

Dans des temps plus anciens, ils étaient faits  aus Brotteig, en pâte à pain.

C’est une viennoiserie déjà offerte en récompense à la Saint-Martin le 11 novembre, aux enfants qui participent au Martinszug, la procession de la Saint Martin, parfois aussi appelée Martinsritt (la chevauchée de Saint Martin).

Saint-Martin est très fêté en Allemagne (également en Autriche, dans le Tyrol du Sud et en Suisse). Dans cette procession qui est souvent une retraite aux flambeaux, les enfants portent des lanternes fabriquées à l’école. Ils rejouent  la scène au cours de laquelle Saint Martin partage son manteau pour en donner la moitié à un pauvre. Des chants dédiés à Saint Martin sont chantés et la fête se conclut souvent en apothéose par un feu de la Saint-Martin.

Le 11 novembre, jour  où Saint-Martin est fêté, il est aussi de tradition de savourer une oie.

Les “Dambedei” contrairement aux “Mannele” peuvent être femelles, comme ici le Dambedei de droite © Simone Morgenthaler

D’où vient ce nom étrange ? Différentes explications existent : Dambedei serait une déformation du latin?  Au cours de l’Avent, les pains cuits au four avaient la forme de l’enfant Jésus, iles étaient bénis par les prêtres avec les mots : in nomine domini dei (au nom de Dieu le Seigneur) ou ad honorem domini dei (en l’honneur de Dieu le Seigneur). Les fidèles ont déformé les paroles de bénédiction domini dei  à domnidei puis à damnidei qui donna le mot Dambedei encore utilisé de nos jours.

Une autre version présume que le mot Dambedei serait une déformation dans la prononciation allemande des mots français “Petit d’homme”.

Les Dambedei ont une particularité  : ils ne sont pas uniquement masculins mais ils avoir une forme féminine en affichant une jupe plutôt qu’un pantalon.

Le mot Dambedei se termine par le suffice “dei”, qui est très rare dans la langue allemande.

Il n’existe que deux mots allemands se terminant en “dei” : Dambedei, ce petit bonhomme en pâte donc, et l’autre mot est Nackedei, une façon de désigner les enfants nus jouant sur la plage ou s’apprêtant à se doucher ou à se baigner et que l’on désignerait en français pas le mot “petite grenouille nue”.

Retenez aussi que si l’on vous traite de Dambedei, ce n’est pas un compliment. Lorsque ce terme ne désigne pas ces petits bonshommes en pâte, il désigne un homme empâté et peu sportif.

Ces bonshommes en pâte portent d’autres noms en Allemagne : ils sont nommés Stutenkerl ou Stutenmännchen en Westphalie, Weckmann, Weckemann ou Backmann ou en Rhénanie, en Hesse  Dambedei ou Hefekerl (gars de levure). L’encyclopédie Wikipedia précise aussi que “dans d’autres régions du sud de l’ Allemagne  on les appelle Klaus Mann. En Suisse, ce petit bonhomme en pâte est nommé Grittibänz ou  Teigmännli, à Bâle Grättimaa , en Thurgovie Elggermaa ; dans la région de Breisach il s’appelle  Baselmann (homme de Bâle).  Au Luxembourg, il s’appelle Boxemännchen.

Agréable Saint-Martin !

Plaisante Saint-Nicolas !

Et bon Temps de l’Avent !

 

 

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>