Petits pains vapeur dits “Dampfnuedle” de Nathalie Fritz

Petits pains à la vapeur dits “Dampfnuedle” – © Philippe Groslier (avec son autorisation)

Nathalie Fritz de Niederroedern, un village du Nord de l’Alsace, occupe un poste clé à la Laiterie, la salle de concerts strasbourgeoise qui fait la vie belle aux  musiques nouvelles, sans exclusive de genre, de la salsa  au blues, en passant par le reggae, le metal, le hard rock, le punk,  le rap, la techno et les musiques du monde. Elle organise les concerts pour La Laiterie Artefact et travaille depuis le début de cette aventure aux côtés de Patrick Schneider, Christian Wallior et de Thierry Danet.

Elle s’occupe aussi de la promotion et de la communication vers l’Allemagne, car elle passe avec aisance d’une langue à l’autre. Anglais, allemand, espagnol, les langues sont pour cette passionnée de  voyages une épatante ouverture sur le monde. Ce qui ne l’empêche pas de rester très attachée à son village  par-delà l’Outre-Forêt. Elle parle l’alsacien avec une belle aisance.

Profitons-en pour souligner le beau travail réalisé par la Laiterie Artefact  qui fête en 2019 ses 25 ans.

Nathalie est aussi la reine des « Dampfnuedle », ces petits pains qui cuisent à la vapeur dans une poêle dotée d’un couvercle.

Il est impératif d’avoir un ustensile (sauteuse pou cocotte) avec couvercle, car sans il serait impossible de les réussir.

Pour Nathalie qui les déguste depuis son enfance, elles doivent être salées, même s’il existe des variantes sucrées voire caramélisées.

Nathalie est si douée pour les préparer qu’il lui arriver d’en faire quantité pour ses amis, parfois pour les artistes qui viennent à la Laiterie. Pour Alain Bashung, par exemple, j’avais plaisir à en réaliser, accompagnées d’une soupe de légumes. Il se souvenait en avoir mangé durant son enfance à Wingersheim, dit-elle.

Elle a participé à un concours de Dampfnuedle à Reimerswiller et a obtenu l’oscar de la “meilleure Dampfnudel 2015”.

Elle aime les accompagner, d’abord d’une soupe de légume (de potimarron par exemple), puis de saveurs sucrées : compote de pomme, fruits au sirop, parfois crème à la vanille (cette dernière alternative, fort usitée en Allemagne, convient moins à son palais).

S’il en reste, elle les tartine au petit déjeuner de beurre et de Schlagel (confiture) : e Gedicht, dit-elle dans son beau parler de l’Outre-Forêt (comprenez : “un poème” !).

pour 6 personnes

pour la pâte
  • 1 kg de farine (donne environ 30 Dampfnuedle de 7 cm de diamètre ou 60 de 3,5 cm de diamètre)
  • 1/2 l de lait tiède
  • 1/2 paquet de levure de bière
  • 3 oeufs
  • sel
pour la cuisson
  • 2 dl d’huile
  • 1 dl d’eau tiède salée

Délayez la levure dans 1 dl de lait tiédi et laissez gonfler pendant 10 mn .

Disposez la farine dans une jatte, ajoutez les oeufs (battus en omelette), le reste de lait tiède et le sel.

Puis ajoutez en dernier la levure délayée.

Travaillez bien l’ensemble et aérez la pâte (à la main ou à la machine), laissez-la reposer pendant 1 heure 1/2 dans un endroit tempéré, sans courant d’air.

Faites ensuite une abaisse d’environ 3 cm d’épaisseur et découpez-y des rondelles à l’aide d’un verre. Vous pouvez utiliser un verre à moutarde qui  donnera des Dampfnuedle de 6 à 7 cm de diamètre. Nathalie a pris goût aux tailles plus petites du verre à liqueur voire du verre à schnaps qui donne de petits exemplaires d’une bouchée délicieux à déguster.

Laissez-les reposer une nouvelle fois (pendant 1 heure environ) jusqu’à ce qu’elles gonflent et doublent de volume.

Chauffez l’huile dans une cocotte en fonte (ou dans une poêle munie d’un bon couvercle), posez-y délicatement les boules de pâte en évitant qu’elles se touchent, déposez un peu de gros sel sur chacune, ajoutez rapidement 1 dl d’eau tiède salée, couvrez immédiatement et laissez cuire pendant 10 à 15 mn environ (sans soulevez le couvercle), jusqu’à l’apparition, au moment opportun, d’une croûte dorée à la base des Dampfnuedle et d’un grésillement typique, signe que l’eau de cuisson est évaporée et qu’il est temps d’ôter le couvercle pour que les Dampnuedle n’attachent pas. (sie rufe, elles appellent, comme disent les spécialistes pour désigner ce grésillement). Vous pouvez alors les retourner et les faire dorer sur l’autre face, sans remettre le couvercle. Ces Dampfnuedle constituent un repas complet et se dégustent avec une soupe de légumes, et ensuite avec une compote de pommes ou des fruits en conserve.

Cette recette de Nathalie Fritz est extraite du livre “Sür un siess, 500 recettes d’Alsace et d’ailleurs” (La Nuée Bleue)

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>