Muguet

Le muguet est au rendez-vous pour le premier mai 2020.

Il fleurit en mon jardin. Il fleurit aussi dans les sous-bois, mais nous n’aurons pas la possibilité de partir à sa recherche.

“Les clochettes de mai”, Maïglöeckle, comme le nomme ma langue maternelle.

Le mot alsacien chante en moi comme une ritournelle d’enfant.

Nous cherchions du muguet autour de la ruine du château du Grand Geroldseck.

Nous courions à perdre haleine avec le vif espoir d’en trouver, si possible avec des clochettes bien ouvertes.

Ces clochettes d’un blanc pur sont de grande beauté.

Les feuilles au vert lumineux ont une forme qui rappelle celle de l’ail des ours. Ce qui représente un danger pour les amateurs d’ail des ours qui les confondraient.

Ne vous aventurez surtout pas à manger les feuilles de muguet : elles sont très toxiques.

Il faut en prévenir les enfants et le mettre hors de leur portée. Il ne faut pas manger la plante ni la mâchouiller.

Ne laissez pas non plus traîner l’eau qui a contenu un bouquet du muguet,  surtout si elle est dans un verre qui pourrait être vidé malencontreusement.

Je me souviens que Maman avait un petit flacon de parfum de muguet posé sur la table de chevet.

C’est sans doute pour cela que son parfum me bouleverse tant.

Je vous souhaite un agréable 1er mai.

Admirez la beauté de mon muguet pris en photo.

Pour que vous soit restitué son parfum fin et suave, il faudra activer votre imagination.

Avec le muguet de mon jardin, je vous souhaite du bonheur à profusion.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>