vidéo Spegt Ina 's Dotterles

Marcel Spegt sur le vocabulaire des Français de l’Intérieur

Pour visionner l’extrait de Ina.fr, il suffit de cliquer sur l’image ci-bas

Vous fûtes nombreux à réagir sur ma Page Facebook à propos du texte sur Marcel Spegt que j’ai publié à l’occasion de son décès le 30 décembre 2019.

Marlyse Bauer, l’épouse de Gaston Goetz, le fondateur du Cabaret Bonjour, jouait le rôle de l’épouse de Marcel Spegt dans le feuilleton  «’s Dotterles » écrit par Germain Muller et diffusé sur France 3 Alsace © INA

C’est Georges Traband qui m’a transmis cet extrait de l’INA. Il fut le directeur de France 3 Alsace de 1983 à 1991, il devint ensuite le président de l’Amicale Nationale des Retraités de la Radio et de la TV (ANRA) et, à ce titre, veillait à sauvegarder la mémoire de l’audiovisuel et à l’enrichir, avant que le Covid ne l’emporte en avril 2020 (voir mon texte sur Georges Traband sous ce lien).  Il m’avait fait parvenir le lien de cette vidéo qui met Marcel Spegt en scène dans le feuilleton des années 1980, « s’Dotterles», écrit par Germain Muller.

Marcel Spegt y interprétait le père de famille. Le rôle de sa femme était tenu par Marlyse Bauer, qui formait avec son mari Gaston Goetz le merveilleux duo du Cabaret Bonjour.

Le fils était joué par Christian Hahn, qui débuta fort jeune au théâtre avec Germain Muller dans la pièce Redde m’r nimm devon. Patricia Weller (que l’on ne voit pas dans cet extrait), jouait le rôle de la fille de Marcel Spegt.

Marcel Spegt en 1983 dans le feuilleton «’s Dotterles» © INA

Présentant le vécu quotidien d’une famille alsacienne, précisait Georges Traband, c’était une sorte de remake de la « famille Duranton », -un des succès radiophoniques de RTL pendant de nombreuses années-. Diffusé en 1983 par FR3 Alsace dans le créneau dialectal de 19h35 à 19h50, ce feuilleton formait l’une des deux composantes de «De Vaisselier» (d’après un décor créé par Raymond Waydelich) en alternance avec « Boës, boshaft un doch ewwerzwerisch » mettant en scène un vieux couple acariâtre interprété par Gaston Goetz et Dinah Faust.

Christian Hahn jouait le rôle du fils qui revient d’Amérique, avec des idées de délocalisation © INA

Dans cet extrait, Marcel SPEGT fait une tirade sur le vocabulaire soutenu qu’utilisent les « Français de l’intérieur » pour dire qu’ils ont des difficultés financières. Christian Hahn, son fils, est de retour de Paris, son entreprise ayant choisi de se délocaliser dans le Kochersberg, la nouvelle Silicon Valley.

Cet extrait fut diffusé sur FR3 Alsace le 9 novembre 1983.

Merci à Marius Brandhuber, vice-président de la section Alsace de l’ Amicale de retraités de l’audiovisuel, pour le partage de ses trouvailles. Il travaillait comme technicien vidéo au télécinéma. En 1965, il est parti au centre émetteur de Nordheim où il a exercé jusqu’à sa retraite. Ce cadre technique très rigoureux est particulièrement compétent, notamment en matière informatique, me disait de lui Georges Traband.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>