Le mea culpa d’un internaute

Un internaute pris de remords m’écrit ce message très chou :

Bonjour,
Si vous êtes la Simone Morgenthaler qui à été maîtresse d’école à Pierre Curie (Modenheim) dans les années 75-80 alors je vous fais mes excuses.
J’ai été un de vos élèves et un jour je vous ai insultée, ce moment m’a toujours un peu hanté et aujourd’hui, grâce à Internet j’ai la possibilité de réparer cela. Alors encore une fois pardon.
Amicalement
T.

Je lui ai répondu :

Je ne suis pas cette Simone Morgenthaler-là. Je n’ai pas été enseignante.
Je vous accorde volontiers « l’absolution » pour cette faute.
De toute façon, faute avouée est à moitié (voire entièrement) pardonnée.
Bien cordialement,
Simone

La « bonne » Simone se reconnaîtra peut-être. J’espère qu’elle ne trouvera pas ma clémence trop indulgente à l’égard de cet élève dont le prénom commence par un « T ».

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>