Bientôt la dictée du Rotary à Saverne

Viendrez-vous faire la dictée avec moi ce samedi 16 mars au Lycée de Saverne ?
Elle est conviviale et ludique.
Cela coûte 1 € par enfant, 5 € par adulte et 10 € par famille.

Pour la première fois, le Rotary club de Saverne participe à l’action « dictée nationale du Rotary » et propose aux jeunes et aux moins jeunes de se retrouver le samedi 16 mars à 14 h 30 à l’annexe du lycée Leclerc (route de Paris) à Saverne.

 

Le nombre de places est limité et il est conseillé de s’inscrire sur le site internet du Rotary :  https//www.billetweb.fr/la-dictee-du-rotary

Enfants, juniors et adultes travailleront sur le même texte mais les enfants pourront s’arrêter au 1/3 du texte, les juniors aux 2/3 tandis que les adultes devront aller jusqu’au point final.

Des prix seront remis aux trois premiers de chaque catégorie.

La participation  demandée à chaque candidat  servira à acheter des livres traduits « en langue française et en langue des pays d’origine » des élèves accueillis sur notre territoire.

J’ai accepté volontiers d’être la marraine de cette opération et ce pour diverses raisons.

En retournant au Lycée de Saverne, je reviens en fait sur les lieux où j’ai fait ma scolarité.

Et puis, j’aime les langues, notamment la française. J’ai commencé à l’apprendre à six ans, après la langue alsacienne, en entrant à l’école primaire. J’ai eu une joie infinie à découvrir les mots, les conjugaisons, la complexité de la langue. J’ai découvert le plaisir de l’écrire, avec l’exaltation que donne la liberté d’agencer les mots, de faire des rédactions, d’avoir l’adoubement de mon instituteur Marcel Neusch, à l’école de Haegen, village proche de Saverne.

Maîtriser une langue est une liberté. Cela permet d’avancer dans la vie par les mots, les mots écrits avec justesse. On n’imagine pas combien une langue écrite sans faute est une belle carte de visite, et le meilleur des passeports.

La langue écrite subit de tels avatars, notamment sur les réseaux sociaux, où elle s’affiche souvent en pauvrette, avec une violence ou un misérabilisme qui la fait ressembler à un nauséeux jargon.

L’argent récolté par cette dictée (organisée au plan national) ira à des associations qui luttent contre l’illettrisme .
Les chiffres sont alarmants : 2,5 millions de personnes en France, soit 7 % de la population âgée de 18 à 65 ans sont en situation d’illettrisme.

Si le coeur vous en dit, venez partager ce moment ludique.

En vous amusant, vous aiderez à lutter contre l’illettrisme.

Si vous faites des fautes, vous n’aurez pas de mauvaise note.

Cela n’impactera pas votre moyenne, ni votre bulletin.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>