kugelhopf Régine Boehringer

Kugelhopf de Régine Boehringer

Köjlupf

Le Kugelhopf de Régine Boehringer © S. Morgenthaler

Onctueux au cœur, croustillant sur les bords, ce Kugelhopf que Régine Boehringer m’a fait goûter était parfait,  à l’égal du millier d’exemplaires qu’elle a réalisés en 35 ans.

Première femme à exercer la présidence de l’Orchestre d’Harmonie de l’Électricité de Strasbourg – en 105 ans d’existence-,  elle travaille comme responsable de gestion immobilière. Elle a reçu de la part de ses copains un moule en poterie de Soufflenheim pour ses 25 ans. C’était il y a 35 ans. Depuis, celui-ci n’a guère chômé.

Régine Boehringer réalise des kugelhopf pour sa famille, mais aussi pour les collègues de travail, les voisins, les amis d’ici et d’ailleurs. Les avis convergent tous vers le même diagnostic : « C’est le meilleur ». Un des derniers qu’elle vient de réaliser est parti par voie postale vers Rennes.

Elle a le souvenir de sa grand-mère qui préparait des kugelhopf en y intégrant des raisins de Malaga dont elle détestait les graines grésillant sous les dents.  J’y mets des sultanines, petits raisins  bien plus agréables pour le palais.

Pour le reste, découvrez sa recette.

 

pour un kugelhopf dont la base a environ 25 cm de diamètre

  • 700 g de farine
  • 150 g de sucre
  • 200 g de beurre
  • 2 œufs
  • 100 g de raisins secs (de préférence des sultanines)
  • 25 cl de lait
  • 1 paquet de levure boulangère fraîche à délayer dans 5 cl de lait tiède et 20 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 13 amandes à poser dans les cannelures au fond du moule
  • pour le saupoudrage avant dégustation : 30 g de sucre glace

Dans une casserole, faites chauffer à feu doux  le lait, le sucre et le beurre jusqu’à ce que le beurre soit fondu.

Faites monter la levure en l’émiettant dans le petit peu de lait tiède sucré.

Il importe que la levure de bière soit là plus fraîche possible et non déshydratée.

Faites gonfler les raisins secs dans un bol d’eau chaude (éventuellement additionnée d’un peu de rhum ou de kirsch).

Disposez la farine dans une terrine, ajoutez la pincée de sel, puis le mélange refroidi de la casserole de lait-sucre-beurre  ainsi que les 2 œufs battus à la fourchette.

Pétrissez bien le tout ne veillant à bien soulever la pâte pour l’aérer.

Ajoutez la levure qui, entre-temps, aura monté. Pétrissez jusqu’à ce que la pâte se décolle de la terrine.

Laissez reposer la pâte jusqu’à ce qu’elle double de volume.

Beurrez le moule à kugelhopf.

Déposez une amande au fond de chaque sillon de cannelure.

Une fois que la pâte aura bien monté, ajoutez les raisins secs égouttés et pétrissez pour les mélanger à la pâte.

Déposez la pâte dans le moule et laissez-la monter jusqu’à ce qu’elle dépasse le bord de 1 cm (il faut compter avec une durée de 30 minutes, ou plus, selon la température (en notant par temps chaud, la pâte lève plus vite).

Enfournez à 180° (th. 6) en chaleur tournante pendant environ 45 mn (180°) .

Démoulez et laissez refroidir. Saupoudrez de sucre glace avant de consommer.

S’il s’agit d’une première utilisation d’un moule en terre cuite, le Kugelhopf a tendance à accrocher. Pour limiter cet incident il est recommandé, avant la première utilisation,  de verser du lait dans le moule et de le faire cuire au four pendant une trentaine de minutes.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>