Harengs marinés à la façon de Hoerdt de René Wolfhugel

Màrinierti Hari

Harengs à la crème et aux oignons © Marcel Ehrhard

Ces harengs sont appréciés toute l’année. Ils sont tout particulièrement le lendemain de Mardi Gras, après la célèbre cavalcade de Hoerdt, à partir du Mercredi des Cendres et durant tout le Carême.

Le Carnaval de Hoerdt a cette rareté : il est le seul d’Alsace à se dérouler à Mardi Gras. En cette année 2021, pour raison de crise sanitaire, il n’aura pas lieu. Sinon, René Wolfhugel, qui préside de l’association carnavalesque Herrefasenacht, insuffle son engouement à sa femme, à ses deux filles et aux 300 personnes qui préparent les chars, confectionnent des milliers de roses en papier et fabriquent les costumes. La transmission de cette passion se fait naturellement dans cette commune.  Les jeunes sont ravis de participer bénévolement à cet événement local, précise René.

Le rituel était reconduit chaque année pour Mardi Gras : à partir de 14 h 29, les rues de Hoerdt étaient livrées aux chars, aux costumes , aux visages masqués et aux spectateurs qui envahissent la cité et qui se situent entre 10000 et 15000.

Le carnaval est lié à la tradition des beignets (Hoerdter Kiechle nommés aussi Briehjkiechle). On les déguste déjà au cours de la nuit qui précède mardi-gras et qui s’appelle Sperrnacht (autrefois les restaurants et bistrots restaient ouverts toute cette nuit).

Dès Mardi-Gras, on déguste également ces harengs, un mets de jeûne, surtout servis à partir du lendemain qui est Mercredi des cendres et qui correspond au 1er jour de carême.

Depuis le Moyen-Age le hareng régnait en maître durant le carême et les nombreux autres jours maigres de l’année.

La photo de Marcel Ehrhard est extraite du livre (épuisé)  Les meilleures recettes d’Alsace (La Nuée Bleue)

pour 4 personnes

  • 12 filets de harengs déjà nettoyés
  • 200 g d’oignons blancs coupés en fines rondelles
  • 100 g de blanc de poireau ciselé
  • 1 feuille de laurier
  • 2 baies de genièvre
  • 1 clou de girofle
  • 2 pommes (facultatives)
  • 50 g de moutarde (facultative)
  • 25 cl de crème épaisse
  • 5 cl de sylvaner

Posez les filets de harengs par couches dans un récipient en les alternant avec une couche mêlée de rondelles d’oignons, de blanc de poireau ciselé et de pommes en dés. Répartissez laurier, genièvre et clou de girofle.

Préparez la marinade ainsi : délayez la crème avec la moutarde (facultative) et le vin blanc, versez sur les filets et laissez mariner pendant au moins 1 jour (2 ou 3 de préférence). Servez avec des pommes de terre chaudes cuites en robe des champs.

Un verre de vin blanc sec ou une bière accompagnera savoureusement ce plat.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>