gratin dauphinois SM

Gratin dauphinois

Gratin dauphinois  © Simone Morgenthaler
Gratin dauphinois © Simone Morgenthaler

 

 
 

Fondant et crémeux, le gratin dauphinois accompagne à merveille le gigot d’agneau. Il est aussi parfait avec une côte de bœuf ou une entrecôte. 

Optez pour une variété de pommes de terre pas trop fermes, comme Mona Lisa ou Marabella.

 

pour 4 à 6 personnes

  • 1,2 kg de pommes de terre (déjà épluchées)
  • 2 à 3 gousses d’ail
  • noix de muscade râpée
  • sel, poivre
  • 200 g de gruyère râpé (facultatif)
  • 3 dl de lait
  • 6 dl de crème

Coupez les pommes de terre épluchées et lavées en fines rondelles, salez, poivrez, parfumez à la noix de muscade, ajoutez l’ail haché.

Dans un plat à gratin, étalez la moitié des pommes de terre, puis le gruyère râpé, couvrez avec le reste de pommes de terre, et versez le mélange lait-crème. Enfournez à 150° (th. 5) et laissez cuire pendant 2h. Il est préférable de laisser cuire le gratin longuement à basse température : ainsi, la crème ne risque pas de coaguler.

Notez qu’il faut laver les pommes de terre avant de les détailler en rondelles et non pas une fois qu’elles sont coupées : l’eau ôterait la fécule qui crée un bon liant avec la crème et le lait.

Notez également que l’on peut utiliser des pommes de terre cuites ou pré-cuites. Le temps de cuisson sera en ce cas diminué.

Notez aussi que le fromage est généralement absent du gratin dauphinois. L’ail apporte un goût subtil. Certains se contentent d’en frotter les parois du plat avant de  poser les autres ingrédients. Que chacun aille vers sa préférence !

Cette recette est extraite du livre Sür un siess (La Nuée Bleue) par Simone Morgenthaler et Hubert Maetz

gratin dauphinois SM
Gratin dauphinois © Simone Morgenthaler
print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>