glace pelargonium geranium rosat Obrecht

Glace au géranium rosat de Jean-Michel Obrecht

Géranium rosat ©

Le maraîcher de Handschuheim utilise les feuilles parfumées de ce géranium pour réaliser ce dessert rare et fin : une glace au géranium odorant rosat au délicieux arôme “rose-citron” élaborée comme une glace à la vanille. Lorsqu’il est venu présenter cette recette sur France Bleu Elsass, il apporta un litre de cette glace pour la faire goûter au personnel : elle eut un succès fou.

Le géranium odorant rosat de la famille des pelargonium,  d’une variété alimentaire contrairement au géranium de balcon qui n’est pas comestible, est originaire d’Afrique du Sud où il est cultivé depuis des siècles pour son feuillage aromatique. L’île de la Réunion en est une grande productrice : le géranium rosat y est distillé en huile esssentielle. Ses feuilles s’utilisent en infusion, pour parfumer les confitures ou les pâtisseries.

Ce géranium, cultivé par Jean-Michel Obrecht, développe  une odeur de citron et de rose. Le maraîcher de Handschuheim utilise ses feuilles pour réaliser ce dessert rare et fin : une glace au géranium odorant rosat, au délicieux arôme “rose-citron”, élaborée comme une glace à la vanille, sauf qu’à la place de la vanille on utilise les feuilles infusées de ce géranium.

Cette saveur, testée par le Restaurant Auberge à l’Espérance à Handschuheim et à la Pâtisserie Christian à Strasbourg, fait l’unanimité. « J’ai testé cette recette dimanche et les gens ont aimé, précise Jean-Michel. On sent bien le goût de rose sans que ce soit trop intense».

Retenez surtout que cette glace n’est pas réalisable avec les feuilles de vos géraniums de jardins.

pour 2 litres de glace

  • 12 jaunes d’œuf
  • 1 litre de lait
  • 300 g de sucre semoule
  • 25 cl de crème fraîche
  • 10 g de feuilles de géranium odorant rose-citron (ce qui représente 20 à 30 feuilles)
en accompagnement
  • des fruits de saison : fraises framboises ou quetsches revenues au beurre

Chauffez le lait.

Lavez les feuilles de géranium. Ajoutez-les au lait et faites infuser pendant 5 minutes. Laissez tiédir.

Filtrez le lait en le passant au tamis.

Battez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à obtention d’un mélange homogène.Ajoutez le lait aromatisé tiède. Mélangez le tout.

Chauffez la crème, sans faire bouillir pour épaissir la crème et remuez avec une cuillère en bois.

Chauffez jusqu’à ce que le mélange nappe la cuillère en bois et qu’en passant le doigt sur la cuillère, il reste une trace du doigt passé. La crème est alors prête. Versez-la dans un  récipient pour la laisser refroidir.

Battez la crème fraîche en chantilly avec un peu de sucre.

Incorporez la crème chantilly à la crème au géranium à l’aide d’une cuillère en bois.

Faites prendre en sorbetière, puis entreposez au congélateur.

Si vous n’avez pas de géranium rosat, vous pouvez aussi utiliser d’autres herbes comme la verveine citronnelle.

Servez la glace au géranium rose avec des fraises, des framboises nature ou chaudes, des quetsches ou des mirabelles chaudes, revenues au beurre et légèrement caramélisées. N’utilisez pas de cannelle pour les quetsches car la cannelle masquerait le goût de rose de la glace.

On peut ajouter des meringues, éventuellement confectionnées  avec les blancs d’œuf restants.

Pour les amateurs de jardinage, ce géranium est très résistant à la sécheresse, mais il faut cultiver cette plante aromatique en pot pour pouvoir la conserver à l’abri du froid.

Jean-Michel Obrecht en propose à la ferme à Handschuheim.

On le trouve aussi ce géranium sur des sites Internet comme Pépinières Eric Deloulay ou Hortiflor Bureau

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>