“Deckelküeche” ou “Plàtteküeche” de Gérard Schmitter

Ce gâteau de fêtes est en fait une superposition de disques en pâte sucrée tartinés, en alternance, de pudding à la vanille, de pudding au chocolat, de gelée de framboises et nappé de glaçage parfumé au schnaps.

C’est Gérard Schmitter, le créateur de CroisiEurope qui me le fit découvrir. Christophe Meyer le lui réalisa lors d’une émission de la série Zuckersiess, diffusée sur France 3 Alsace, le 3 juin 1995 et conservée par l’INA

Lorsque le “Deckelküeche” trônait dans la salle à manger de Betschdorf, Gérard Schmitter cherchait tous les subterfuges pour grappiller à la dérobée quelques miettes. Sa vie durant, jusqu’à son décès en 2012, ce gâteau déclenchait en lui un bouquet de souvenirs d’enfance toujours liés à des fêtes et des rires.

Issu d’une famille de potiers, potier lui-même, Gérard Schmitter, homme débonnaire et sans chichis, doté d’un sens inné des affaires, a acheté son premier bateau en 1981 et a fondé “Alsace Croisières”. Aujourd’hui cette compagnie fluviale est la première d’Europe. Sa cinquantaine de bateaux sillonnent Rhin, Moselle , Neckar, Danube, Rhône et Saône, Douro et proposent des croisières dans le monde entier.

Sa femme cordon-bleu, Jeanine, lui préparait souvent ce “Deckelküeche” préparé par Jeanine, son épouse cordon bleu Parfois aussi en compagnie de sa soeur, potière à Ranrupt ou de son frère, potier en… Pologne !

Gérard Schmitter au cours de l’émission Zuckersiess diffusée le 3 juin 1995 sur France 3 Alsace. Il est décédé en février 2012.
Deckelküeche de Gérard Schmitter © INA

pour 6 personnes

pour la pâte
  • 450 g de farine
  • 1 cuillerée à café de levure chimique
  • 225 g de beurre
  • 225 g de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 3 œufs
pour fourrer
  • du pudding à la vanille et au chocolat (fait avec 1 litre de lait , 200 g de sucre, 3 sachets de sucre vanillé, 7 jaunes d’œuf, 80 g de maïzena, 100 g de chocolat noir )
  • autre garniture : 200 g de gelée ou confiture de framboises
pour le glaçage
  • 300 g de sucre glace
  • environ 5 cl d’eau chaude
  • le jus d’1/4 de citron
  • 3 à 5 cl d’eau-de-vie : de cerises, quetsches, mirabelles ou autre

Préparez la pâte comme une pâte brisée : en mélangeant du bout des doigts la farine mélangée avec la levure, le beurre, les sucres de manière à obtenir une semoule grossière. Incorporez les œufs. Partagez la pâte en 4, roulez-la et découpez dans chaque abaisse 1 disque d’environ 24 cm de diamètre. Faites cuire séparément ces 4 disques à four moyen (thermostat 6 – 180°) pendant 10 minutes. Laissez refroidir.

Préparez les puddings : faites chauffer le lait avec les sucres. Prélevez 1 à 2 dl de ce lait et mélangez-le aux 7 jaunes d’œuf. Ajoutez alors seulement la maïzena en remuant avec une spatule de bois. Quand le lait a bouilli, versez-le sur cette préparation en travaillant avec une spatule ou un fouet. Reversez le pudding dans la casserole et posez-le sur feu doux (pendant 1 à 2 minutes) pour le laisser épaissir mais sans le laisser bouillir.  Versez la moitié de ce pudding chaud sur le chocolat cassé en morceaux, remuez : le chocolat fondra rapidement et s’intégrera à la masse. Laissez refroidir. Notez que ce pudding peut aussi être réalisé avec des préparations toutes prêtes en sachet que l’on trouve dans le commerce.

 Pour l’assemblage du gâteau, utilisez une grille à gâteau (elle permettra en finalité au surplus de glaçage de s’évacuer aisément) : prenez un disque, couvrez-le de pudding à la vanille. Posez un nouveau disque et garnissez-le de gelée. Recouvrez d’un autre disque et tartinez-le de pudding au chocolat. Posez le dernier disque. S’il vous reste un peu de pudding, vous pouvez le répartir sur le pourtour du gâteau.

Préparez le glaçage en délayant le sucre glace avec l’eau chaude, ajoutez le jus d’1/4 de citron, puis l’eau-de-vie. Etalez le glaçage sur le dernier disque ainsi que sur le pourtour du gâteau. Laissez reposer pendant 1 heure environ et dégustez ! Vous pouvez aussi laisser le gâteau reposer pendant 3 à 4 heures, la pâte ramollira et c’est ainsi que Gérard préfère déguster son “Deckelküeche” ! 

Réalisation Jean-Luc Maetz

Dans l’émission Zuckersiess du 3 juin 1995
Au centre le chef-pâtissier-chocolatier strasbourgeois Christophe Meyer qui fut mon complice durant toute la série Zuckersiess diffusée sur France 3 Alsace © INA
le Deckelküeche de Gérard Schmitter © INA
print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>