clafoutis coings pommes photo Simone

Clafoutis coings-pommes

Ah ! la beauté et le parfum du coing.

Un seul coing parfume l’intérieur. C’est un fruit esthétique avec sa couleur jaune-soleil.

Clafoutis pommes-coings  par Hubert Maetz © Simone Morgenthaler

Dommage qu’il soit si  difficile à éplucher. Voilà pourquoi, le plus simple, une fois que vous l’avez frotté sous l’eau pour en ôter le duvet, c’est de le couvrir d’eau et de le cuire entier. Il sera plus simple, après une quinzaine de minutes de cuisson, de l’égoutter, de le laisser tiédir avant de l’éplucher avec un couteau économe, et de le couper en lamelles ou en dés.

Hubert Maetz, le chef du Rosenmeer, qui fut aussi mon complice de 13 ans dans la série télévisée Sür un siess, m’a servi un clafoutis associant coings et pommes.

Je ne lui ai pas demandé sa recette, mais aussitôt rentrée, j’ai eu envie d’en écrire une selon mon inspiration.

J’espère que vous l’apprécierez.

pour 6 personnes

pour les fruits
  • 250 g de coings
  • 250 de pommes
pour la pâte
  • 125 g de farine
  • 1 cuillerée à soupe d’huile au goût neutre (arachide, tournesol ou autre)
  • 4 oeufs
  • 50 g de sucre
  • 1/4 l de lait
  • 1 pincée de sel
  • facultatif : 1 cuillerée à café de cannelle
  • facultatif :  1 cuillerée à café de sucre vanillé
  • 30 g de beurre pour beurrer le moule

Pour les fruits, vous pouvez procéder de deux manières :

1) Laissez les coings entiers, couvrez-les d’eau et faites-les cuire pendant 15 minutes; Egouttez-les, laissez-les tiédir. Puis avec un couteau économe, épluchez-les, épépinez-les et coupez-les en lamelles ou dés.

2) Ou alors, épluchez les coings. Épépinez-les et coupez-les en 4. Faites-les cuire à  l’eau bouillante  pendant  une quinzaine de minutes. Egouttez-les et, une fois tiédis, coupez-les en lamelles.

Epluchez les pommes et coupez-les en fines lamelles, (plus tendres que les coings,  elles ne nécessitent pas de cuisson au préalable).

Beurrez un moule à manqué (à bords hauts, d’au moins 5 cm). Posez les fruits dans le moule.

Pour la pâte, mélangez le sucre et les oeufs. Ajoutez la farine, puis l’huile. Ajoutez petit à petit le lait tempéré, la pincée de sel et la cannelle (ou le sucre vanillé).

Versez la pâte sur les fruits.

Enfournez dans un four préchauffé à 180° (th. 6) pendant environ 30 minutes.

Dégustez tiède ou froid en accompagnement d’un café ou d’un thé. Vous pouvez aussi servir un peu de crème anglaise avec ce clafoutis, ou une boule de glace vanille.

Vous pouvez faire cette recette avec seulement des coings ou seulement des pommes.

Bon à savoir

On pense au coing pour faire des confitures, des gelées, des pâtes de coings. Il ne faut pas oublier son alliance heureuse avec le gibier (chevreuil, sanglier, biche), les viandes rôties au four (aussi bien le veau que l’agneau ou le porc). Pensez aussi à l’associer au magret de canard.

Clafoutis aux mirabelles d’Anne Schalk : Je viens de réaliser cette recette- ça sent bon, ça devrait être succulent… merci pour cette recette !

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>