Baeckeoffe Bernard List

Baeckeoffe : vos idées apportées

Lors de la publication de ma recette du Baeckeoffe, Bernard List m’a envoyé la photo du sien.

Le Baeckeoffe de Bernard, avec un cordon de pâte esthétique © Bernard List

Avouez que la décoration qu’il a réalisée sur le cordon de pâte qui scelle le couverte est du plus bel effet.

Vous êtes nombreux à avoir réagi à ma publication.

J’ai réuni ici une partie de vos suggestions.

Brigitte Weinert précise qu’elle n’ajoute pas de carottes ni de poireaux, uniquement des pommes de terre et des oignons.

Clémence Blanck révèle sa petite astuce : Je fais revenir à feu vif un très court instant les morceaux de viande et les oignons coupés en lamelles avant de les ajouter aux légumes.

Maryse Gisselbrecht aime la recette traditionnelle mais elle révèle qu’elle réalise en janvier un Baeckeoffe original  :au canard et aux fruits secs. Un pur délice, écrit-elle.

Simone Sch précise qu’à Noël, elle met de l’oie et un foie gras entier dans la terrine. Lorsque le foie gras  fond,  son gras va donner du liant à la sauce.

Anny Erhard aime le “vrai”,  le traditionnel qui se fait avec oignons,  pommes de terre vin blanc et viande de porc.. Elle précise que ses grand-parents ajoutaient du boeuf pour les grandes occasions.

Nadine Scherwood écrit qu’elle fait mijoter la veille ce plat et qu’elle le réchauffe le lendemain. Ainsi elle a le temps de profiter de ses proches. À la place de l’épaule de porc elle met de l’épaule de veau et elle remplace les oignons jaunes par des des oignons rouges.  Elle ajoute : La prochaine sera faite aux poissons (sandre, lotte et baron de saumon) et sa touche d’aneth 😋

Christiane Neunreither écrit : C’est un délice ! Un plat complet et surtout en période où la température est très basse, et aussi accompagné d’une bonne salade verte! Avec un bon verre de pinot gris ou noir

Annie Janssen apporte une précision intéressante : elle ne fait pas mariner la viande dans le vin blanc mais avec moitié vinaigre Melfor  et moitié eau. C’est la grand-mère de son mari qui le faisait ainsi pendant la guerre. Elle  était cuisinière dans une famille à Niederbronn et comme il était impossible de trouver du vin, il fallait être inventif.  Toute la famille aime le Baeckeoffe fait de cette façon, ajoute Annie.

Pierre Luttmann précise que sa femme  fait également du Baeckeoffe aux poissons.

Cela me donne l’idée de partager prochainement une bonne recette de Baeckeoffe aux poissons.

Geteilti Freid ìsch doppelti Freid !

Joie partagée est joie doublée !

 

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>