Avec les jumeaux Bogdanoff

Avec la mort, le 29 décembre 2021, de Grischka Bogdanoff, et de son frère Igor six jours plus tard, j’ai repensé à notre rencontre.

Je les ai interviewés sur la scène de la foire de Mulhouse en juin 1982.

C’est Laurette Lourenço, alors rédactrice en chef de la revue Est Télé Flash,  qui les avait invités.

Ces jumeaux ont créé l’évènement ce jour-là à Mulhouse : ils apparaissaient, dans la beauté de la jeunesse, dans des combinaisons futuristes. Ils étaient alors très médiatisés car ils présentaient sur TF1 l’émission culte “Temps X” qui mêlait astronomie, science, science-fiction et qui dura  jusqu’en 1987.

Je les ai trouvés hors norme : par leur esthétisme, par leur intelligence et par les idées bouillonnantes qui les animaient.

Leur originalité était au diapason avec leur ascendance, elle aussi surprenante.
Comme le précise Wikipédia, ils sont nés (dans le Gers), de Youra Mikhaïlovitch Ostasenko-Bogdanoff (1928-2012), un réfugié politique russe qui a été élevé en Espagne par le prince géorgien Irakli Bagration-Mukhraneli et devenu artiste peintre, et de Maya Dolores Franzyska Kolowrat-Krakowská, née d’une liaison entre une aristocrate autrichienne et un chanteur d’opéra noir américain.

Scientifiques passionnés, bardés de diplômes, ils furent des vulgarisateurs scientifiques brillants. Ils ont aussi excellé dans leur travail d’animateur et de producteurs TV tout comme dans leur passion de la science-fiction.

Leur vie fantasque, leurs visages qui se sont modifiés ne devraient pas susciter ces sourires en coin qui voudraient effacer l’image d’intelligence, de bienveillance et de beauté que les jumeaux Bogdanoff laissent dans leur sillage.

Frères Bogdanoff juin 1982
Igor (à gauche) et Grichka Bogdanoff en juin 1982 à Mulhouse © Magazine EST TÉLÉ FLASH
Igor Bogdanoff, juin 1982 sur la scène de la foire de Mulhouse © Magazine EST TÉLÉ FLASH
print