Infatigables roses de Noël

Les hellébores noires, dites roses de Noël, ne cessent de m’impressionner par leur beauté, leur rusticité et leur vigueur. Elles résistent depuis plusieurs semaines. Elles ont bravé la saison glacée sans maugréer. J’ai souvent pensé qu’elles ne se relèveraient pas lorsque le gel les terrassaient et qu’elles semblaient avoir rendu l’âme.

Il a suffi du dégel pour qu’elles se relèvent comme par miracle. Leur fleur aux pétales blancs et aux étamines jaunes sont simplement craquantes.

Après les nuits encore fraîches, parfois givrées, je les trouve souvent le matin étalées au ras du sol. Quelques heures après, avec le réchauffement des températures et la venue du soleil, elles offrent ce visage avenant.

La rose de Noël porte divers noms : rose de carême, herbe aux fous, herbe de feu, rose de serpent, pied de griffon, pied de lion, patte d’ours, pain de couleuvre.

Et soyez vigilant : sa beauté ne doit pas vous faire oublier qu’elle est toxique. A admirer avec les yeux seulement. Si vous en faites un bouquet, n’oubliez pas de vous laver les mains.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>