Fleur de bananier

  •  Simone-wp67
  •  MARS

Au retour de mon voyage sur le Mékong, en compulsant les photos prises, je me suis arrêtée à celle-ci.

Une Vietnamienne rencontrée au marché de Sadec © S. Morgenthaler

J’ai dû faire un léger effort pour reconnaître l’ingrédient montré comme un trophée, avec ce franc sourire.

Il s’agit d’une fleur de bananier, à manger en crudité.

La fleur de bananier est appréciée en Asie finement émincée et présentée en salade croquante, savoureuse.

Avec son arôme délicat de banane verte, elle se marie bien avec le lait de coco, avec curcuma, crevettes, crabes ou fines tranches de poulet.

Le sourire appartient à une Vietnamienne rencontrée au marché de Sadec, la ville en bordure du Mékong.

La fleur de bananier : émincée elle donne d’excellentes salades © S. Morgenthaler

J’admire la souplesse et cette posture « dans les genoux » et « sur les talons » que les Vietnamiennes de tous âges, des petites filles aux grand-mères, maintiennent avec aise durant des heures.

La ville de Sadec fut surnommée à l’époque coloniale « le jardin de la Cochinchine ».

Visitez, si vous passez par là, la superbe maison qui fut l’ancienne demeure de la famille de Huyn Thuy Lë, le riche chinois qui est le héros du livre « L’amant » de Marguerite Duras.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>