Pourquoi dit-on “Maria Lichtmess” pour Chandeleur ?

Lumière de chandelles ©Photo by Gaelle Marcel on Unsplash

An Maria Lichtmess
‘s Spinne vergiss
‘s Rädel hinter d’Tüer
‘s Rebmesser hervöer !

A la Chandeleur

cesse de filer 

range le rouet

avance le sécateur !

Connaissez-vous ce quatrain issu de la mémoire populaire   ?

Il est plein d’espérance, laisse entendre que les jours s’allongent, qu’il est temps de ranger le rouet, qu’il est temps de cesser de filer la laine et qu’il faut sortir le sécateur pour tailler la vigne.

Pourquoi la Chandeleur s’appelle t’elle  “Maria Lichtmess” en alsacien, ce qui signifie “la messe de la lumière de Marie” ?

Et pourquoi, sur le calendrier figure souvent pour le 2 février ce terme : “purification” ou “présentation” ?

Parce que, quarante jours après la Nativité du Seigneur, la Vierge vint au temple, pour être purifiée.

D’origine chrétienne, la Chandeleur commémore aussi le 2 février  la présentation de Jésus, reconnu comme lumière du peuple d’Israël, au Temple de Jérusalem.

Cette purification se fête quarante jours après la naissance du Christ. (Vous pouvez compter, vous tomberez bien sur quarante jours entre le 25 décembre et le 2 février).

La Chandeleur célèbre le retour de la lumière.

Elle est aussi appelée la fête des chandelles car elle est liée pour les Chrétiens à la bénédiction de cierges.

En effet, le lendemain de la Chandeleur est donnée la bénédiction de Saint Blaise, dite aussi “bénédiction des gorges”.

Les différentes traditions  concernant Saint Blaise (Sankt Blasius en alsacien) rapportent qu’après son arrestation, alors qu’on emmenait le saint en prison, une mère mit à ses pieds son fils unique, en train de mourir par étouffement d’une arête de poisson qu’il avait avalée. Saint Blaise aurait immédiatement guéri l’enfant. Depuis, on l’invoque pour guérir les maux de gorge

Le prêtre donne cette bénédiction de Saint Blaise (souvent le dimanche qui suit le 3 février) en touchant la gorge du fidèle avec deux chandelles de cire.

Belle Chandeleur !
Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>