acanthe défleurie

Acanthe avant l’hiver

Feuille d’acanthe © S. Morgenthaler

Mon acanthe s’apprête à hiberner.

Longtemps je pensais que l’acanthe, cette plante méditerranéenne, ne pouvait s’épanouir que dans les pays chauds.

Voilà vingt ans que j’en ai planté un dans mon jardin d’Alsace.

Lorsque vient l’hiver, les feuilles disparaissent complètement pour resurgir au printemps.

J’ai ainsi le plaisir de voir ses feuilles découpées, d’un vert profond et brillant. Leur forme est si belle qu’elle orne les chapiteaux de l’ordre corinthien et les colonnes des temples grecs.

Elle représente aussi un des plus fréquents motifs des sculptures de l’art roman.

L’acanthe fleurit en été sur de longs épis. © Simone Morgenthaler

En été, la plante fait jaillir des épis floraux spectaculaires de toute beauté et qui durent durant toute la belle saison.

Ses hampes fleuries en roses, mauves ou blanches atteignent parfois 1,50 mètres.

La hampe de fleur, défleurie, est en train de sécher, avec les graines contenues en des sphères brunes. Les feuilles encore vertes disparaitront avec le gel et ressortiront de terre au printemps. © Simone Morgenthaler

En septembre les épis floraux deviennent couleurs caramel, les fleurs se transforment en capsules comme vous les apercevez sur la photo.

Celles-ci contiennent les graines.

Il suffirait au printemps de semer leur contenu pour obtenir des… champs d’acanthe.

 

Post scriptum

A la publication de ce texte sur ma Page Facebook, Denis Muller m’apprit que la feuille d’acanthe servait aussi d’insigne aux spécialités de la Marine Nationale liées au service des vivres, cuisiniers, intendants etc.  Il a porté ces insignes durant 39 ans, de matelot à major,  comme cuisinier dans la Marine Nationale, métier qu’il  exerça de 1971 à 2010, avant de devenir caviste avec le  site Le sommelier de Mar Vivo« .

Denis Muller est aussi membre sur Facebook du site dédié aux anciens cuisinier de la Marine Nationale et qui s’appelle Cuisiniers de la Marine. Nous y échangeons des anecdotes et autres, écrit-il. C’est aussi pour montrer un peu notre savoir faire en tant que cuisinier d’autorités mais aussi en cuisine centrale.

Je le remercie pour ces  précisions.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>