Laendeltreppler Offwiller jeune homme disque bois

Revoir Offwiller il y a 30 ans avec l’émission Laendeltreppler

Offwiller est un village blotti contre les Vosges du Nord, entre Ingwiller et Niederbronn.

En visionnant cette émission conservée par Ina.fr, diffusé le 25 février 1990, j’ai réalisé combien il est beau et authentique, avec ses maisons à colombages, ses linteaux de portes et de fenêtre taillés dans le grès rose qui provient des carrières de Rothbach.

J’ai pris plaisir à revoir tous ces visages.

La série Laendeltreppler que je produisais et présentais faisait découvrir l’Alsace, du nord au sud et d’est en ouest.

Roland Friedrich, alors  adolescent, m’explique comment on taille les disques de bois utilisés pour le “Schiewesschlaawe” © Ina.fr

Elle exigeait un temps de préparation et de tournage long. Il n’y a pas de secret  : pour offrir tant de reportages, il faut des journées de tournage et de montage.

Éric Sold avait fait quelques-uns des reportages et je fus émue de réentendre sa voix.

Hélène Dohrmann explique à Cathy Huber comment elle réalise les beignets traditionnels étirés en leur centre et qui rappellent les disques de bois  percés et qui sont lancés incandescents dans la vallée lors du Schiewesschlawe ©  Ina.fr

J’ai pris plaisir à revoir Cathy Huber qui commençait alors son travail à France 3 Alsace, au bureau artistique, avant de devenir journaliste à la rédaction alsacienne “Rund Um“.

Vous y retrouverez pour la recette des beignets de Carnaval, d’Fasenachtskiechle, Hélène Dohrmann, le berger Jean-Georges Schaeffer qui évoquer ses brebis et ses agneaux, Roland Friedrich, alors  adolescent, qui explique comment on taille les disques de bois qui sont lancés incandescents dans la vallée lors du Schiewesschlaawe, une tradition séculaire, d’origine païenne pour enterrer l’hiver et inviter le printemps à venir.

Le groupe folklorique d’Uhrwiller, village voisin d’Offwiller © Ina.fr

Regardez les jeunes du villages -je les imagine aujourd’hui quadragénaires- jouer des airs de musique d’Oberkrain.

Regardez le groupe folklorique d’Uhrwiller danser, la chorale paroissiale chanter sous la direction de Jean-Paul Oertlin, et la société de musique jouer sous la direction de Robert Cromer.

Je n’oublie pas l’adorable Philippe Karcher, créateur du musée des Arts et traditions populaires, qui nous y a accueillis chaleureusement, ainsi que le maire d’alors, Albert Caspar.

Avec Philippe Karcher, créateur de l’adorable Musée des Arts et Traditions Populaires d’Offwiller © Ina.fr

Que sont-ils devenus ? Peut-être me le direz-vous par le formulaire de contact de ce site  ou par  ma page Facebook.

La société de musique d’Offwiller © Ina.fr

Je remercie Georges Traband, alors directeur de la télévision régionale qui s’appelait à l’époque FR3 Alsace, qui m’a fait confiance pour cette série conséquente. Dans ce texte de mon site, je raconte la naissance de la série.

J’ai envie de mentionner l’équipe de France 3 Alsace qui m’a aidé à faire cette émission.

Je le fais avec d’autant plus d’émotion que certains des membres de cette équipe ne sont plus en vie.

Images
Jean-Pierre Detzel
Robert Burg
Bernard Collinet
Jean-Paul Schneider
assistés de Lambert Baur

Son
Michel Mathès
Pierre Bailleul
Marc Frey

Éclairagiste
Gilbert Diem
Marcel N’Guyen

Vidéo
Raymond Adam

Montage
Jean-Claude Durmeyer

Atelier de production :
Robert Blosser
assisté de Claude Perez

Réalisation 
Bernard Kurt

J’oubliais : le générique de début et de fin est de Haindling, groupe bavarois créé par Hans-Jürgen Buchner, un génial musicien multi-instrumentiste et compositeur.

Bon visionnage, le temps de rajeunir de 30 ans, grâce à  Ina.fr !

 

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>