Petites galettes à l’anis de Jean-Marie Hincker

Anisbredle

Découvrez également cette recette sur ON CUISINE ENSEMBLE AVEC FRANCE BLEU ELSASS

Du lundi au vendredi à 10h05

Diffusion du vendredi 15 décembre 2017 

La difficulté avec ces petits fours nommés « Anisbredle » et qui sont appréciés en Alsace tout au long de l’année, c’est d’obtenir le socle qui leur donne cette allure de champignon qui aurait oublié de pousser ou de petite stèle surmontée d’une coupole.

Le secret de l’obtention du Stolle  (du socle) consiste à peser les œufs, sans la coquille. Et à  laisser reposer les petits fours avant cuisson pour qu’ils sèchent.

Galettes à l’anis dites “Anisbredle” © Jean-Marie Hincker

pour 500 g

  • 3 gros œufs entiers ou 4 petits (il faut 150 g d’œufs au total sans la coquille)
  • 250 g de sucre
  • 300 g  de farine tamisée
  • 1 cuillerée à soupe de grains d’anis (env. 25 à 30 g)

Le poids des œufs est important car le poids d’un œuf  de poule  varie de 53 g à 73 g.

Battez les œufs entiers et le sucre au fouet jusqu’à blanchiment de la masse. Comptez environ 10 minutes pour accéder au stade que l’on appelle le « ruban » (la masse doit tomber en ruban lorsqu’on la soulève le fouet). Si vous le faites à l’aide d’un batteur électrique, ne l’activez pas à grande vitesse car il faut éviter d’introduire trop d’air dans la préparation.

Ajoutez la cuillerée de grains d’anis.

Versez la farine doucement en mélangeant délicatement à l’aide d’une spatule.

Puis laissez reposer la pâte pendant 1 heure au minimum.

Dressez les Anisbredle à l’aide d’une poche à douille ronde sur une plaque beurrée et farinée (ou sur du papier cuisson, mais Jean-Marie préfère la cuisson en contact direct avec la tôle).  Vous pouvez aussi utiliser une petite cuillère pour prélever de petites portions de pâte et les poser sur la plaque de cuisson

Laissez sécher, sans couvrir à température de la pièce toute une nuit. L’idéal est de les poser au haut de buffet de cuisine ou autre meuble (c’est en hauteur la température est la plus élevée).

Faites cuire à 180° th. 6 pendant 10 mn. A la sortie du four il doit y avoir un socle d’une couleur un peu dorée.

Les Anisbredle se dégustent avec un thé de Noël, un café ou un bon verre de vin d’Alsace moelleux.

Jean-Marie précise que dans le sud de l’Alsace, il arrive qu’on déguste ces petits fours avec un apéritif anisé de Franche-Comté qui s’appelle le Pontarlier. Les estomacs délicats apprécieront aussi une tisane au fenouil ou à l’anis en accompagnement.

Ces galettes se conservent durant trois mois dans une boîte en fer-blanc.

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

Ce site utilise des cookies. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez la possibilité d'acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales en cliquant sur « accepter » ou en fermant cette fenêtre. Vous pouvez aussi les refuser en cliquant sur « refuser ».

En savoir plus

<\/body>