Jonquille, les formes parfaites

En alsacien on les appelle Oschterglocke, ce qui signifie les cloches de Pâques.

On les désigne de la même façon en allemand : Osterglocken.

La jonquille appartient au genre Narcissus, c’est pourquoi certains l’appellent le “narcisse jaune” ou le “narcisse trompette”.
Et c’est vrai qu’elle revêt un côté trompette avec son tube central dentelé en forme d’entonnoir.

Elle est élégante avec ses pétales et son calice couleur or, ses feuilles longues et effilées, sa tige avec deux angles qu’il ne faut pas malmener car elle se brise vite.

J’aime toucher au haut de sa tige, avant que n’arrive la fleur, sa bractée blanchâtre enveloppée d’une partie sèche qui fait penser à du papier de soie.

Les Anglais les nomment daffodils. Et,  à chaque fois que je vois des jonquilles, je pense à la chanson  de Don Mac Lean, dont le titre Vincent, starry, starry night est en rapport avec Van Gogh et avec son tableau “nuit étoilée”.

La chanson de Don Mac Lean date de 1971.

<Retrouvez cette chanson sous  sous ce lien

Et pensez à respirer la jonquille : elle a une odeur douce,  sucrée et subtile.

Beau printemps à vous et gardez l’espérance.

print

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>