L’Hôtel des postes, joyau de la Neustadt, livré aux promoteurs

L’Hôtel des Postes est un des plus impressionnants bâtiment de de style néo-gothique de la Neustadt à Strasbourg, ce quartier inscrit depuis le printemps 2017 au patrimoine de l’UNESCO.

Cet hôtel, situé avenue de la Marseillaise, fut érigé en 1897 par l’administration impériale des Postes lorsque l’Alsace était sous annexion allemande. Il devait alors permettre de raccorder Berlin et Strasbourg dans le délai le plus rapide.

L’Hôtel des Postes, érigée en 1897 par l’administration impériale des Postes au coeur de la Neustadt, avenue de la Marseillaise à Strasbourg

Les services de la Poste occupaient les  locaux de ce que l’on appelle la Poste Centrale.

– Pour mémoire : c’est là que fut opéré en juin 1971 le braquage impressionnant opéré par le gang des Lyonnais au butin phénoménal (d’un milliard d’anciens francs).

Ce qui  fait débat depuis le printemps 2017, c’est la vente par la municipalité de ce joyau de la Neustadt. Ce bâtiment  d’une surface utile d’environ 20.000m²  devrait être reconverti en bureaux et logements.

L’Hôtel des Postes a été cédée par la ville à des promoteurs et c’est ce qui fait fulminer.

On aurait certes pu trouver un destin plus glorieux pour cet édifice.

Par exemple un lieu dédié aux prix Nobel ?
L’Alsace  totalise 5 prix Nobel :

  • Alfred Werner, le  Mulhousien qui obtint en 1913 le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur les structures des matériaux
  • Albert Schweitzer qui reçut le prix Nobel de la paix en 1952x pour couronner son incroyable action Afrique, notamment à Lambaréné au Gabon
  • Alfred Kastler qui obtient le prix Nobel de physique en 1966 pour ses travaux en optique sur les résonances hertziennes dans les atomes
  • Jean-Marie Lehn qui obtint le Nobel de chimie en 1987 pour des études sur la chimie supramoléculaire.
  • Jules Hoffmann,  Ce biologiste d’origine luxembourgeoise, enseignant à l’université de Strasbourg qui obtint en 2011 le prix Nobel de médecine pour des travaux sur le système immunitaire

Cinq savants, enseignants ou formés à l’université de Strasbourg sous le Reichsland, ont d’ailleurs aussi eu le Nobel . Ceux-ci sont rarement cités et pourtant ce ne serait que justice de les mentionner.
Les voici :

  • Conrad Röntgen, prix de physique en 1901 pour sa découverte des rayons X
  • Adolf von Baeyer, prix de chimie en 1905 pour sa synthèse de l’indigo.
  • Paul Ehrlich, prix de médecine en 1908, considéré comme le père de la chimiothérapie

  • Karl Ferdinand Braun, prix de physique en 1909 pour le développement de la télégraphie sans fil
  • Alfred Werner, prix de chimie en 1913 pour ses travaux sur la chimie inorganique
Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>