Biscuit aux poires et aux noix de Jean-Michel Obrecht

Découvrez également cette recette sur On cuisine ensemble avec France Bleu Elsass

Du lundi au vendredi à 10h05

Biscuit aux poires © Getty

Par Simone Morgenthalerle mardi 10 octobre 2017

Voici un gâteau réalisable sur plusieurs saisons selon les poires qui sont d’actualité : William, Conférence, Guyot et autres.

Les poires épluchées et épépinées sont disposées par moitié ou par quart sur la pâte, en forme de fleurs, avant enfournement. Les poires peuvent être utilisées crues si elles sont bien mûres, sinon, il est recommandé de les faire cuire le temps de les attendrir dans une eau légèrement sucrée.

La recette provient d’Annie Obrecht, la maman de Jean-Michel, qui tient avec lui la Ferme Obrecht à Handschuheim.

pour 6 personnes

pour la pâte
  • 180 g de farine
  • 2 cuillerées a café de levure chimique
  • 50 g de noix moulues (ou râpées)
  • 1 cuillerée à café de cannelle
  • 50 g de miel
  • 70 g de beurre
  • 100 g de cassonade
  • 3 ou 4 oeufs
pour les fruits
  • 6 poires pochées dans de l’eau légèrement sucrée et refroidies

Épluchez les poires, coupez-les en deux,

Faites-les cuire dans de l’eau sucrée. Réservez-les,

Préchauffez le four à 180°.

Mélangez la farine, la levure, les noix moulues, la levure tamisée,

Faites fondre le beurre, rajoutez la cassonade et le miel, puis les deux œufs.

Mélangez pour rendre le tout homogène, à l’aide d’un fouet ou d’un mixer.

Versez le tout dans un plat à gâteau rond.

Placez les poires pochées sur la pâte,

Enfournez 30 minutes à 180° (th. 6).

Vérifiez la cuisson avec une aiguille à tricoter ou un couteau.

Variantes possibles

On peut remplacer les poires par des pommes, posées, épluchées par demi ou quart, posées crues sur la pâte. Prenez en ce cas soin de les inciser afin de vous assurer qu’elles seront assez cuites.

Vous pouvez improviser, remplacer les poires par de l’ananas ou des bananes. Vous pouvez ajouter des pépites de chocolat (supprimez en ce cas la cannelle).

Vous pouvez aussi, autour de Noël ajoutez à la pâte, en plus de la cannelle, de la noix de muscade râpée, de l’anis moulu et le jus d’une orange (ôtez en ce cas un œuf afin que la pâte ne soit pas trop fluide).

Imprimer

Simone Morgenthaler © 2015

<\/body>